Découvertes

Accueil >Découvertes>« Beur Noir » : regards autour de la boxe

expo photo

« Beur Noir » : regards autour de la boxe

Vous avez raté l’exposition de Francesco Carella, photographe et boxeur amateur, — un match en quinze rounds et quinze portraits sensibles de boxeurs du Ring Grenoblois —  à la Maison des habitants Abbaye ? Ces portraits percutants ont tellement plu que l’exposition est à nouveau visible dans le hall d’honneur de l’Hôtel de Ville. Extraits à découvrir d’urgence.

Entrée libre du 22 juin au 12 juillet. Hôtel de Ville de Grenoble, 11, boulevard Jean Pain. Inauguration le 22 à 18h30.

« En fait ce n’est pas vraiment une exposition sur le Ring Grenoblois, mais davantage sur des personnalités issues de tous bords rencontrées à travers le club.
Il s’agit d’un travail en noir et blanc qui tente de dresser le portrait d’une jeunesse de quartier au-delà de tous prismes. Une immersion qui lève le voile sur la richesse et la diversité sur cette population pleine de ressources à travers une passion commune : la boxe.
Le nom du projet est “BeurNoir”. Les photos ont été prises au fil d’une année,  en grande partie au Ring Grenoblois ou autour du club, c’est-à-dire dans le quartier Léon Jouhaux.
Le principe est simple, j’ai fait 2 portraits de chaque personnage, l’un en mode “boxeur”, et l’autre en mode “vie courante” en cherchant à capter l’énergie, l’émotion, et la tension habitant le regard de chacun. La banlieue fait l’objet de beaucoup d’idées reçues, les médias aiment alimenter une image écornée. Je souhaite justement proposer un autre point de vue.
Cette expo illustre ces trajectoires humaines, en abordant le quotidien de cette jeunesse.
Une salle au pied d’une barre d’immeuble à Grenoble. Des boxeurs de toutes les catégories sociales, de tous âges, de toutes confessions, qui s’entraînent ensemble. Regard sur ces personnalités. »

Cliquez sur l’image pour lancer ce diaporama de 10 images

Vos commentaires

Commentaire de tac le 28 juin 2016 à 9 h 21 min

Faut-il dans nos ville pour vivre simplement ou flâner dans nos ruelles passer un stage de boxe ou autre art martial pour ne pas se faire agresser? Je suggère pour nos mamies et papis inconscients des stages de rattrapage comme au lycée ça les rajeunira au moins dans leur mental pour vivre dans notre époque…

Lire la suite >

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi