Dossiers

Accueil >Dossiers>Le Cairn, mode d’emploi

Monnaie locale complémentaire

Le Cairn, mode d’emploi

L’idée d’une monnaie locale et citoyenne a émergé à Grenoble en 2015. Deux ans plus tard, le Cairn naissait et continue aujourd’hui à faire son chemin… Explications sur son fonctionnement .

1€ = 1 Cairn. ©Auriane Poillet

Le Cairn est une monnaie locale complémentaire qui permet à un réseau d’adhérents d’acheter des biens ou des services dans le bassin de vie grenoblois par un moyen différent de l’euro. Le territoire concerné contient 250 communes qui comprennent environ un million d’habitants.

Ce système prend le contre-pied de la monnaie unique européenne pour « favoriser l’activité économique locale de la région, dynamiser l’économie réelle et résister à la spéculation » ou encore « permettre aux citoyens de s’impliquer dans la gouvernance de la monnaie ».

De l’adhésion au paiement

Concrètement, professionnels et particuliers peuvent adhérer au réseau pour un montant minimum de cinq euros, en ligne ou auprès de l’association. L’adhérent peut ensuite échanger des euros contre des cairns dans l’un des vingt comptoirs de change, dont une dizaine est située à Grenoble.

Le taux de change, fixé par la loi, est commun à toutes les monnaies locales françaises : 1 euro = 1 Cairn. En pratique, il est un peu plus élevé. Nicolas Faus, chargé de gestion et de communication pour l’association, explique :

Une commission, de l’ordre de 2%, permet d’alimenter une cagnotte qui a pour objectif de parrainer des professionnels qui souhaitent rejoindre le réseau.

Différents moyens de paiement

Le consommateur a ensuite la possibilité de payer avec des billets, par SMS via un numéro unique ou par virement. Ces deux derniers moyens ne sont possibles que depuis le mois de mars avec le lancement de l’e-Cairn à l’occasion de la Biennale des villes en transition. Une carte de sécurité sécurise les différentes opérations en ligne.

Lancement de l’e-Cairn au Palais des sports lors de la Biennale des villes en transition en mars 2019. ©Auriane Poillet

170 000 cairns en circulation

Aujourd’hui, environ 230 professionnels isérois acceptent le paiement en Cairn. On peut les retrouver en ligne, à travers une carte interactive sur le site internet du Cairn, ou sur place, grâce à un macaron qui permet de les identifier.

Côté citoyens, 1 400 particuliers ont adhéré au réseau. Et 170 000 billets locaux sont actuellement en circulation.

Des chiffres satisfaisants mais qui restent à nuancer selon Nicolas Faus : « La qualité sera optimale le jour où il n’y aura plus de conversion ». Les cairns sont convertis à hauteur de 30 à 40%, « ce qui est peu par rapport à d’autres monnaies locales », affirme-t-il.

L’objectif actuel de l’association est de développer le réseau en incitant les professionnels à adhérer à la structure. Et cela passe aussi par les adhérents eux-mêmes. Selon l’association, « tout le monde est acteur de la monnaie locale ».

informationRenseignements divers
courrielwww.cairn-monnaie.com
téléphone 06 65 44 65 87

Les commentaires (0)

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag
vous propose

Sculptures et sépultures

Grenoble labellisée

La tour Perret avec des yeux d’enfants