Actus de la ville

Accueil >Actualités >Actus de la ville>Prêt-es pour un court-métrage en 24h ?

TOP chrono

Prêt-es pour un court-métrage en 24h ?

Pour son lancement, le collectif artistique « Le Bruit » propose un concours ouvert à toutes et à tous. Il consiste à réaliser un court-métrage en 24h, du vendredi 30 octobre à 20h au samedi 31 octobre à 20h. Dans un état d’esprit de partage maximal, ses membres proposent leurs compétences pour accompagner les équipes techniquement et humainement.

© collectif Le Bruit

Le collectif « Le Bruit » souhaite développer l’expression artistique sous toutes ses formes : audio et audiovisuelle, musicale, écrite sur papier, arts plastiques, web-radio, etc.

Un de ses buts est de « croiser des compétences et des appétences, pour rassembler, partager et stimuler la création artistique, à travers différents médiums ».

Il y a 8 ans, ses membres passionnés de musique avaient créé le collectif « Little world music », avec l’accent mis sur « la promotion et la découverte dans le domaine musical ».

Aujourd’hui, c’est en faveur d’une version « plus mature » que « Le Bruit » vient porter son écho sur le territoire isérois.

Léo, Martin, Julien et Flo, tous issus du milieu de la culture et de l’évènementiel, expliquent :

Nous souhaitons nous tourner aussi vers d’autres formes de création que la musique. Cette transition s’accompagne aussi d’une émergence d’idéaux sociaux et écologiques au sein du collectif : nous avons envie de donner la parole à ces sujets-là. C’est un défi de faire cette mue.

L’élan du « Bruit » est de rassembler des gens qui ont des envies communes. C’est vital de partager au maximum, d’ouvrir le dialogue avec d’autres personnes et de s’instruire au passage.

 

24h top chrono pour faire un film

Le concept de ce concours sans esprit de compétition : l’écriture, le tournage et la réalisation d’un court métrage en 24h, avec un thème autour des alternatives de vie, qui sera dévoilé vendredi 30 octobre avant 20h. Un tirage au sort sera fait pour « imposer des choses rigolotes » sur chaque équipe inscrite pour participer.

Le collectif précise :

Tout le monde peut s’inscrire, même seul-e ou sans bagages techniques et audiovisuels. Les membres du collectif peuvent compléter, équilibrer et accompagner techniquement les équipes. Autrement dit, un soutien technique et le prêt de matériel est possible.

En bonus, pour cette première édition – qui est aussi l’évènement de lancement du collectif – les organisateurs vont cuisiner des repas avec des aliments 100% locaux, et les livrer à toutes les équipes participantes, avant 21h, couvre-feu oblige.

Après ces 24h qui s’annoncent intenses, une diffusion des films réalisés sera prévue en présentiel, lorsque les conditions sanitaires le permettront. Des prix seront probablement décernés pour « tourner en ridicule l’esprit de compétition » ; l’état d’esprit étant le partage avant tout, sans pression.

« Nous sommes persuadés que certaines solutions résident dans le collectif, et le fait de s’allier pour dépasser nos difficultés, c’est essentiel », précisent les membres du Bruit.

informationRenseignements divers
courriel contact@lebruit.org
Facebook : Le Bruit

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Cuisine sans frontière se dote d’un frigo solidaire

Covid-19 : des tests rapides expérimentés à Grenoble

Projet Vénus : une vente aux enchères caritative