Dossiers

Accueil >Dossiers>Debouts et mobilisés dans la consternation

Attentats de Paris

Debouts et mobilisés dans la consternation

Afin de prendre part au deuil national décrété par le Président de la République, Eric Piolle, maire de Grenoble, invite l’ensemble des conseillers municipaux à se retrouver lundi 16 novembre à 18 heures dans l’enceinte du conseil municipal pour un temps de recueillement et une minute de silence. Réunis en conférence des présidents ce samedi, le maire et les présidents de groupes ont décidé en conséquent de reporter le conseil municipal prévu ce lundi au vendredi 20 novembre, 18 heures. L’ordre du jour reste identique. Conformément à l’annonce du gouvernement, les agents municipaux sont invités à se rassembler pour une minute de silence devant l’Hôtel de Ville côté parc Paul Mistral lundi 16 novembre à 12 heures.

Communiqué d’Eric Piolle, maire de Grenoble, samedi 14 novembre, 16h15 : « Ensemble, restons debout dans la consternation »

Suite aux actes de guerre perpétrés à Paris dans la nuit du vendredi 13 novembre au samedi 14 novembre, Eric Piolle, maire de Grenoble, déclare : « L’année 2015 a démarré dans le sang, elle se referme dans le sang.
J’adresse mes condoléances aux familles des victimes et à leurs proches.
Aujourd’hui, notre pays, la France, doit faire face à un contexte inédit de guerre et de terreur. Ensemble, restons debout dans la consternation.
Ici, à Grenoble, la Ville est consciente du danger et reste mobilisée avec sang froid pour que la violence et la terreur ne l’emportent pas sur la paix et fraternité.
Au quotidien, c’est en restant vigilants sur les dérives sectaires et en mettant en œuvre des projets concrets au service de la concorde que nous nous travaillons avec l’ensemble des partenaires : services de l’Etat, collectivités, associations, etc. ».

Communiqué de presse des institutions locales à propos d’un rassemblement à Grenoble, samedi 14 novembre, 13h

Suite à la multitude des appels au rassemblement qui circulent en réaction aux actes de guerre qui ont ensanglanté la France dans la nuit de vendredi 13 à samedi 14 novembre 2015, le Conseil Départemental de l’Isère, Grenoble Alpes Métropole et la Ville de Grenoble demandent aux citoyens qui ont le projet de se rassembler de le faire samedi 14 novembre 2015, à 16h, sur l’Anneau de Vitesse du Parc Paul Mistral de Grenoble.

Communiqué de la Ville de Grenoble, samedi 14 novembre, 3h30 du matin :

Eric Piolle, maire de Grenoble, déclare « je m’associe à la douleur des familles qui ont perdu un être cher dans ces odieux attentats. C’est chacun d’entre nous qui est touché par cette violence ».
A la suite des attentats meurtriers qui ont ensanglanté notre pays vendredi 13 novembre 2015, le maire de Grenoble et le Préfet de l’Isère sont rentrés immédiatement en contact.

A l’issue d’une réunion en Préfecture, ils ont convenu ensemble de la mise en œuvre de l’état d’urgence décrété par le Président de la République à Grenoble : un renforcement du contrôle aux entrées des manifestations publiques dans le cadre du dispositif Vigipirate renforcé.

Pour manifester le deuil et le recueillement des Grenobloises et des Grenoblois, les drapeaux seront mis en berne dès aujourd’hui.

Le maire de Grenoble reste mobilisé dans l’attente des décisions du Président de la République.

 

Vos commentaires

Commentaire de perroud le 15 novembre 2015 à 22 h 33 min

Je suis d’accord sur le fait de renforcer les surveillances aux entrées des manifestations…… Alors pourquoi vendredi soir à l’entrée de la foire de Grenoble , nous avons eu aucun contrôle, aucune fouille. De plus est il normal que des femmes en bourka étaient présentes à cette foire, sachant que cette tenue est interdite dans les lieux publics.
C’est bien de prendre toutes les dispositions après de telles horreurs, mais la vigilance et le respect des lois doivent être appliqués continuellement, pour une protection à chacun.

Lire la suite >

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi