Actus de la ville

Accueil >Actualités >Actus de la ville>La vignette Crit’air, pour échapper aux échappements

pollution

La vignette Crit’air, pour échapper aux échappements

Qu’est-ce qui est rond, coloré, en papier et autocollant ? La nouvelle vignette Crit’air, ce certificat qualité de l’air élaboré en collaboration avec le ministère de l’Intérieur.

Visuel CQA HQ

Selon la date de mise en circulation et le type de motorisation, votre véhicule pourra bientôt arborer l’un des six certificats qualité de l’air, classés de 1 à 5, avec une catégorie à part pour les véhicules « zéro émission moteur » (électriques, hydrogène). Ces vignettes permettent ainsi de distinguer les moteurs qui rejettent le plus de particules et de dioxyde d’azote ayant un impact sur la santé et s’accompagneront progressivement de restrictions d’accès à certaines villes ou certains périmètres.
Paris a franchi le pas au 1er juillet et la Métro va tester le dispositif dès la rentrée.

D’ici la fin de l’année, en cas de pic de pollution et à partir du cinquième jour, seuls les véhicules avec vignette Crit’air pourront circuler sur le territoire de la Métro. Autant dire que la vignette sera obligatoire ! À partir du septième jour, la restriction, c’est-à-dire l’interdiction de circuler, touchera les catégories 4 et 5.

À compter du 1er janvier 2017, des restrictions spécifiques concerneront également les utilitaires légers et les poids lourds qui voudront accéder au centre de Grenoble.

Pour avoir des infos complètes, acheter (4,18 €) et télécharger votre vignette, un seul site dédié : www.certificat-air.gouv.fr

Vos commentaires

Commentaire de Pierre HYVRARD le 9 novembre 2016 à 13 h 56 min

Voilà 2 véhicules :

Porsche CAYENNE 4.8 V8 570 TURBO S – 2016
https://goo.gl/Ugq8vD
Consommation urbaine : 15.9 L / 100 km
CO2 : 267 g/km

Peugeot 206 1.6 HDI 110 FAP SPORT 3 – 2005
https://goo.gl/58UwJ5
Consommation urbaine : 6 L / 100 km
CO2 : 126 g/km

La Porsche de 180 000 €, classée CRIT’air 1, pourra donc rouler autant qu’elle le veut dans les petites rues grenobloises, alors que la petite Peugeot, classée CRIT’air 4 ne pourra utiliser l’autoroute entre Crolles et Meylan à partir d’un certain seuil de pollution.
Le pauvre propriétaire de la Peugeot avait à l’époque payé plus cher son véhicule car équipé d’un filtre à particule.

Franchement, sous couvert écologique, de qui se moque-t-on ?

Lire la suite >

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Une ville à hauteur d’enfant

Comme un arbre dans la ville

Faites vos jeux !