Reportages

Accueil >Dossiers >Reportages>Fabriquer des souvenirs, c’est trop classe !

bases plein air

Fabriquer des souvenirs, c’est trop classe !

La Ville de Grenoble dispose de quatre bases de plein air qui permettent à des milliers d’enfants d’apprendre en prenant l’air, grâce à une journée ou une semaine de classe de découverte. Clap clap ! en rang deux par deux, c’est parti !

©Sylvain Frappat

Qu’elles soient bleues à la mer, blanches à la neige ou vertes à la campagne, les classes de découverte laissent à beau-coup d’enfants des souvenirs impérissables.

Pour les accueillir, la Ville dispose de trois bases de plein air communales : à Eybens avec la Maison des collines, à Mont-Saint-Martin en Chartreuse, ainsi qu’à La Garde, près de Toulon, avec le domaine de Massacan (qui accueille aussi, via la MdH, des familles à faibles revenus pour des vacances).

Quant au gîte de Bois de Lune, dans le Vercors, s’il n’appartient pas à la Ville, il est accessible par l’intermédiaire de l’association du même nom.

3800 enfants chaque année

Pour Corinne Sayous, cheffe du Service éducation et jeunesse des secteurs 1 et 3, l’ambition de ces classes est double :

C’est une manière de découvrir le vivant et de sensibiliser les enfants à la question du développement durable. Par ailleurs, en créant une coupure avec le quotidien et le cadre habituel, c’est une occasion pour eux de gagner en autonomie : structurant pour l’enfant et fédérateur pour le groupe…

Quelques chiffres témoignent de l’effervescence de ces dispositifs, équivalente à celle qui règne dans un bus 63 places transportant des CP-CE1 : l’année dernière, 120 classes ont été accueillies à Eybens et Mont-Saint-Martin, dont 93 maternelles, et 20 classes élémentaire sont été hébergées à Méaudre et La Garde pendant une semaine.

Au total, ce sont 3 800 enfants qui profitent de l’une ou l’autre de ces structures chaque année dans le cadre scolaire. Et à l’exception de Bois de Lune, 85 à 100 % des dossiers ont trouvé une réponse favorable pour les trois autres sites… Il y en a donc (presque) pour tout le monde !

Bois de Lune

À Méaudre, dans le parc régional du Vercors, le gîte de Bois de Lune, géré par l’association du même nom, accueille deux classes élémentaires simultanément pendant une semaine, d’octobre à juin.

La saison hivernale est un temps fort puisque synonyme de classe de neige et permet des initiations au ski, aux raquettes, voire aux chiens de traîneaux. Là encore, le programme proposé par les animateurs est élaboré en amont en partenariat avec les enseignants et déploie un éventail très large : l’eau (cycle, faune des ruisseaux, érosion…), la vie en moyenne montagne (habitat, étagement de la végétation, production de lait…), ou encore l’histoire singulière de ce massif. À noter : un accent particulier est mis sur la restauration avec l’utilisation de produits bio et locaux.

La petite maison sur la colline

A Eybens, la Maison des collines accueille essentiellement des enfants à la journée, sur le temps scolaire et extra-scolaire. En moyenne, quatre classes profitent chaque jour de ce cadre verdoyant et bucolique pour une sensibilisation à la nature et à l’environnement.

La présence d’une ferme pédagogique (animaux, mare, jardin) offre la possibilité d’activités sensorielles et ludiques, et le partenariat avec l’association Jeunes et Nature permet aux animateurs d’adapter les interventions en fonction des souhaits de l’enseignant. Tous les deux ans, les enfants ayant découvert le lieu dans le cadre scolaire sont également invités à y retourner avec leurs parents lors d’une journée C’est la récré, qui aura lieu cette année le 25 mai.

Les commentaires (0)

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag
vous propose

Grenoble sort le grand jeu