Portraits

Accueil >Découvertes >Portraits>Rebond photo

Germain Kiemtoré

Rebond photo

La passion pour la photographie de Germain Kiemtoré est née en 1981, alors que son père l’envoie chez un oncle, en charge d’un studio photo à Ouagadougou. Dès lors, il se forme au métier et ouvre quelques années plus tard son propre studio, où il proposera des clichés en noir et blanc.

©Sylvain Frappat

Et ce, pour des albums d’anniversaires, à l’occasion de baptêmes, ou encore de mariages. À cette époque, le succès est au rendez-vous pour Germain Kiemtoré. En 1987, ce dernier achète un appareil photo argentique et propose des photographies en couleur. Sa notoriété explose.

Contraint de mettre la clef sous la porte de son studio à l’arrivée des smartphones, l’artiste ne baisse pourtant pas les bras et se lance dans la photo d’exposition, notamment grâce à l’aide du photographe français Jean-Pierre Bonfort. Il aura alors l’occasion d’exposer lors des Rencontres africaines de la photographie, à Bamako, ou des «Voies off» des Rencontres d’Arles.

On l’a découvert tout récemment à Grenoble, à la Maison de l’International, pour admirer les photographies issues de son regard croisé avec Jean-Pierre Bonfort autour des deux villes jumelées que sont Ouagadougou et Grenoble.

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Parfum d’enfance

Éclairs de génie

Good night