Tribunes politiques

Accueil >Actualités >Tribunes politiques>L’art des contre-vérités

Gre.mag n°31 - Groupe « Nouveau Regard »

L’art des contre-vérités

À force d’entendre le Maire de Grenoble dire des âneries dans les médias nationaux, on ne sait même plus quoi commenter en quelques lignes !

Sur la sécurité, à la suite de sa rencontre avec le ministre de l’Intérieur, le Maire de Grenoble s’est gargarisé d’avoir obtenu pour Grenoble 14 effectifs de police nationale supplémentaires, or ces effectifs étaient déjà prévus et programmés pour le mois de février 2021 prochain ! 72 % des Grenoblois se disent favorables au développement de la vidéo protection dans la ville. C’est un fait. Les habitants, la police et la gendarmerie, le procureur de la République, le ministre de l’Intérieur et même la Région le disent ! C’est aussi quasiment financé. Il ne s’agit que d’une question de volonté.

Sur la question sanitaire, le confinement est une mesure qui ne réjouit personne. Mais que faut-il faire tandis que nous sommes dans la métropole de Grenoble particulièrement touchés par cette seconde vague ? Le COVID concerne tout le monde. Des fêtes de fin d’année confinées seraient terribles, alors soyons responsables et respectons les règles communes. J’entends, je vois les difficultés économiques, J’entends, je vois les difficultés sociales. Fonds de solidarité et plan de relance, plan pauvreté renforcé, on ne peut pas laisser dire que l’État n’est pas au rendez-vous. Il vaut mieux être sous perfusion économique et financière que sous perfusion en réanimation. Sauvons des vies, ensemble ! Et attendons patiemment le recul de l’épidémie. Il est tellement facile d’énoncer des « y a qu’à, faut qu’on » lorsqu’on n’est pas en responsabilité.

Sur la question de « l’art de vivre à la française », c’est avant tout le terrorisme islamiste qui le remet en cause plutôt qu’Amazon. Que le Maire de Grenoble dénonce le premier et laisse les Français et Grenoblois choisir leur façon de consommer, ne les infantilisons pas ! Soyons responsables dans nos achats. Soyons clairs sur le fanatisme religieux, et lui en premier lieu plutôt que de rejeter en Conseil Municipal notre proposition de travail sur une charte de laïcité. Quel est donc le problème de la majorité à réaffirmer le principe de laïcité à la française ?

Les temps sont difficiles, historiques, illisibles, angoissants, mais gardons cette conviction que nous pouvons collectivement affronter ces épreuves. Aimons notre Pays, gardons confiance. Les élus de tous bords souhaitent avant tout le moins pire, le meilleur même, à chacun d’entre nous.

Émilie CHALAS, présidente du groupe

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.


Les commentaires ne sont plus ouverts pour ce contenu.

Gre-mag vous propose aussi

Éric Piolle refuse un plan de sécurité pour les Grenoblois

Toutes les volontés ont un chemin, vraiment ?

Grenoble : Capitale Verte de l’Europe 2022 ! Accélérons les transitions !