Portraits

Accueil >Découvertes >Portraits>Le goût de l’enfance

Thierry Court

Le goût de l’enfance

Au 22 rue de la Poste, dans la boutique de Thierry Court, chocolat sous toutes ses formes, biscuits, bonbons gélifiés, caramels, barres chocolatées et autres « petits bonheurs » nous ramènent à nos jeunes souvenirs. Ce pâtissier-chocolatier-confiseur affirme son originalité par des créations 100 % artisanales, inspirées de la fabrication industrielle. « Je sublime les produits de l’industrie avec cette touche de l’artisan, plus de gourmandise et des produits plus sains. J’ai ce goût lié à mon enfance », raconte-t-il.

Une tendance « néo-artisanale » sur laquelle il a orienté son cap il y a environ trois ans pour se renouveler, face « aux difficultés du métier de pâtissier ».
En mai dernier, sa créativité a été récompensée dans l’émission Le Meilleur pâtissier – Les professionnels, diffusée sur M6, où il a remporté la finale avec ses acolytes isérois, Martial Lecoutre et Franck Jouvenal. Habitués des concours, les trois copains ont créé devant les caméras de véritables pièces « vivantes », alliant maîtrises technique et esthétique. Les téléspectateurs se souviendront notamment du fameux buffet en sucre « sous l’océan » et du « jardin extraordinaire » en chocolat, explorant l’univers Thierry Court
de Tim Burton.

Une victoire qui attribue à ce jeune quadra une fierté personnelle et l’honneur d’avoir donné un coup de projecteur à la gastronomie iséroise.

 

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Mécanique de l’éducation

Le monde dans l’objectif

Un arrière plein d’allant