Nos interviews

Accueil >Découvertes >Nos interviews>Nos objectifs doivent être débattus politiquement avec les citoyens

Vincent Fristot

Nos objectifs doivent être débattus politiquement avec les citoyens

Vincent Fristot est adjoint à l’Urbanisme, au logement habitat et à la transition énergétique. Interview.

721039_Conseil MunicipalComment habiter aujourd’hui ?

Ces questions interrogent les politiques publiques municipales et d’agglomération. Il faut tenir compte des modes de vie des habitants et des familles. Nous avons la volonté
d’accueillir des ménages avec différents moyens, de ne pas créer de ghettos ni de riches ni de pauvres. Les quartiers ne doivent pas être constitués uniquement de logements, mais avec des
activités diverses, de la présence humaine, des équipements publics à proximité, des parcs où se détendre, de la mobilité douce, efficace, peu chère et adaptée.

Pouvez-vous donner des exemples ?

Sur la mobilité, nous travaillons pour une ville qui sache mettre à disposition des moyens de déplacement plus performants en terme de temps parcouru, comme de coût et de pollution évitée. L’agglomération est plutôt bien dotée avec son réseau de transports et ses pistes cyclables. Mais la municipalité a pour objectif de tripler la part du vélo, sans doute par la mise à disposition de bandes de circulation plus larges et plus confortables sur la chaussée.

Et sur le bâti ?

Nous avons la chance d’avoir du recul sur certaines réalisations comme De Bonne, Vigny Musset. Sur l’Esplanade par exemple, nous avons apaisé le projet initial en diminuant le nombre de logements construits et limitant les hauteurs. Nous préservons la grande esplanade de toute construction, nous tenons compte de la qualité du site, à l’entrée de Grenoble, en lien direct avec la Bastille. Il y a beaucoup d’enjeux que nous devons discuter avec les habitants, les riverains, les unions de quartier pour faire ressortir un projet qui ait toutes les qualités d’usage de la ville durable.
Nos objectifs doivent être débattus politiquement avec les citoyens.

Que va apporter la Biennale de l’Habitat durable ?

L’important est de pouvoir échanger, travailler en réseau, confronter les expériences, visiter des opérations, rencontrer différents intervenants de la chaîne de construction, qu’ils soient publics ou privés. Cet ensemble, expositions, contacts, échanges… fait tout l’intérêt de cette manifestation.

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi