Actus de la ville

Accueil >Actualités >Actus de la ville>SOS Amitié, pionnière de l’appel anonyme

écoute

SOS Amitié, pionnière de l’appel anonyme

L’antenne grenobloise de l’association fête ses cinquante ans. L’occasion de remettre sur le devant de la scène une pionnière de l’écoute, dont la mission première est la prévention du suicide.

Reconnue d’utilité publique dans les années 1960, l’association fonctionne grâce aux bénévoles écoutants. À Grenoble, ils sont plus de quarante à donner de leur temps, une vingtaine d’heures par mois, pour écouter tous ceux qui composent le numéro de SOS Amitié, de manière totalement anonyme. Le poste grenoblois, qui dispose de centres rattachés à Voiron et Bourgoin, répond aux appels de la France entière, relayés selon la disponibilité des écoutants sur tout le territoire. Formés et accompagnés par une psychologue, les bénévoles sont seuls au moment de répondre aux appels de détresse. Internet oblige, dans le bureau voisin, un autre écoutant « tchate » et répond aux e-mails. « Nous appeler, c’est souvent le premier pas d’une démarche qui conduira la personne en difficulté à se tourner vers d’autres recours », explique Jacques Potton, président de SOS Amitié Isère.
L’isolement, la détresse psychique, une situation financière ou sociale difficile sont autant de facteurs qui s’égrènent au téléphone, avec un pic d’appels dans la nuit. « On donne de soi, mais on reçoit des témoignages de vie authentiques en retour. On aide les autres à son échelle », explique une écoutante. Tout citoyen peut soutenir SOS Amitié en achetant en kiosque SOS Amitié – la revue.

informationRenseignements divers
Numéro anonyme, gratuit depuis un poste fixe :
téléphone 09 72 60 91 26
courrielhttps://www.sos-amitie.com/

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Vent de verdure

Les mobilités douces accélèrent

L’accueil des réfugié-es ukrainien-nes s’organise