Actus de la ville

Accueil >Actualités >Actus de la ville>Il est bio mon quartier Flaubert !

flaubert

Il est bio mon quartier Flaubert !

Un nouveau chantier vient de démarrer sur l’îlot Marceline, cet espace situé entre la Bifurk et la MC2. D’ici 2019, trois cents logements y prendront place, dont 40 % en locatif social. C’est la deuxième phase du projet global d’aménagement entrepris sur le quartier Flaubert, après la réalisation du parc du même nom.

À proximité de la ligne A du tramway et de nombreux équipements publics, l’îlot Marceline occupe une place stratégique. « Son aménagement engendrera une revitalisation importante du secteur et amènera de la vie et de nouveaux services », envisage Vincent Fristot, adjoint à l’urbanisme, au logement, à l’habitat et à la transition énergétique.

Plusieurs objectifs soutiennent la réalisation de ce programme :
• la performance énergétique des bâtiments : soutenu par la Ville de Grenoble depuis de nombreuses années, l’objectif est d’assurer une qualité environnementale en réduisant toujours plus la consommation énergétique des constructions.

• l’utilisation de matériaux sains et locaux : le bois aura la part belle sur l’îlot Marceline, à plus ou moins grande mesure dans chaque bâtiment. « L’idée est de minimiser le recours au béton et d’utiliser progressivement le plus possible du bois local, afin de faire fonctionner l’économie de proximité », précise Vincent Fristot.

• la qualité des usages et de la vie sociale : les stationnements seront regroupés au sein d’un parking en ouvrage de 250 places. L’objectif ? Libérer de l’espace au pied des immeubles, en faveur de lieux communs de qualité, propices au jardinage, aux rencontres et à la détente. Des toits-terrasses partagés sont prévus dans certaines constructions.

 

Plusieurs immeubles

Excepté le silo de parking, les constructions sont destinées au logement et le bailleur Actis a déjà deux immeubles. En 2018, le Salammbô accueillera 37 logements locatifs sociaux, sur deux blocs de six et huit étages. Les rez-de-chaussée seront réservés à des locaux d’activités (530 m2) et un toit-terrasse sera co-construit avec les usagers. La menuiserie extérieure sera réalisée en bois et la façade du bâtiment végétalisée, en vue d’un confort thermique en été.

L’idée est de minimiser le recours au béton et d’utiliser progressivement le plus possible du bois local,

En 2019, le Haut Bois regroupera, lui, 56 logements locatifs sociaux au sein de deux blocs de cinq et huit étages. Son infrastructure sera essentiellement composée de bois. Le bailleur ambitionne que le bâtiment soit « passif », c’est-à-dire autonome en énergie.

L’immeuble le Haut Bois.

Grenoble Habitat envisage aussi un immeuble sur deux blocs de cinq et dix étages, qui fera cohabiter 28 logements locatifs et 46 logements en accession. En rez-de-chaussée, de petits espaces extérieurs partagés se succéderont aux côtés d’un verger. Sa livraison est prévue pour fin 2018.

Enfin, deux immeubles de logements familiaux en accession seront bâtis en 2019 par des promoteurs privés. Leurs programmes sont en cours de définition.

Les commentaires (1)

Commentaire de BOUTEILLON Charles le 30 septembre 2017 à 15 h 10 min

Quelle est la différence dans le temps entre l’îlot Marceline et la zone ESPE.
Propriétaire au 40 rue Marcel PERETTO j’aimerais mieux connaître vos intentions sur l’implantation et la hauteur des immeubles sur le terrain ESPE. Vous avez compris mon inquiétude sur le devenir de cette zone sans vis à vis actuellement.
Cordialement
Charles BOUTEILLON

Lire la suite >

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag
vous propose

Sous le signe des Jeux Olympiques

Grenoble fête les 50 ans des Jeux Olympiques de 1968

La place Grenette change de visage