Actus des quartiers

Accueil >Actualités >Actus des quartiers>Presqu’île

Croquis de quartier

Presqu’île

Longtemps assimilée à son Polygone scientifique, la Presqu’Île est aujourd’hui un quartier en plein devenir avec la construction de logements innovants, des entreprises qui investissent et l’arrivée des premiers commerces.

Mohamed Meddah : « Le soir, c’est très calme et j’apprécie la qualité de l’habitat. »

©Sylvain Frappat

Mohamed Meddah, 46 ans, est coordonnateur relais en école primaire. Il vit à la Presqu’Île avec sa femme et leurs trois filles depuis fin 2016.

« Depuis notre arrivée on assiste à la transformation du quartier. On a vu arriver les commerces et maintenant on attend le parc avec impatience ! L’avantage c’est qu’on peut s’impliquer dans l’aménagement et j’ai participé à plusieurs réunions sur le sujet.

Il y a beaucoup d’entreprises, si bien que le soir c’est très calme et j’apprécie la qualité de l’habitat : le bâtiment est neuf et on a une terrasse avec une vue magnifique sur les montagnes. On fait aussi régulièrement des balades à vélo grâce aux pistes cyclables. Et comme on est très bien desservi par le tram, je n’utilise plus la voiture pour aller travailler.

Pour moi, le défi du quartier, c’est maintenant que les habitants réussissent à tisser des liens. Le collectif des habitants de Cambridge s’investit pour cela en organisant des animations pour les enfants ou la fête des voisins. »

©Emdé

Béatrice et Lily Dumas : « Le soir, c’est très calme et j’apprécie la qualité de l’habitat. »

©Sylvain Frappat

Infirmière de 41 ans, Béatrice Dumas est installée dans le quartier avec ses deux filles depuis deux ans.

« C’est un quartier où je me sens bien car l’environnement est agréable. Ça devient de plus en plus vivant avec l’ouverture des commerces : boulangerie, supérette… La bibliothèque internationale n’est pas loin et j’apprécie beaucoup la proximité du centre-ville où l’on peut aller rapidement à vélo ou en tram.

En revanche, on attend vraiment la création du parc car pour l’instant, il n’y a pas un coin d’herbe où se poser ! On espère aussi une boîte aux lettres depuis deux ans…

En m’installant ici, j’ai trouvé que le quai Merlin mériterait d’être mieux mis en valeur. J’ai donc porté le projet « Une promenade pour les Grenoblois » aux budgets participatifs en 2017. Il prévoit l’installation de mobilier en bois, un nouvel éclairage et un embellissement type fresque, pour que les habitants de la Presqu’Île, mais aussi de toute la ville, redécouvrent cet endroit et viennent s’y détendre. »

Jonas Robinet et Mélanie Gaziano : « On espère que d’autres commerces vont encore s’installer. »

©Sylvain Frappat

Jonas Robinet et Mélanie Gaziano ont ouvert le café-restaurant Cuisinons Maison en janvier 2017.

« On s’est installés sur la Presqu’Île car il y avait un vrai manque, d’ailleurs on a été le premier commerce du quartier. Ici, tout est préparé maison, avec de cuisine locale ou du bout du monde, et on ne fait pas de service en salle. L’idée, c’est de manger bon mais rapidement, sur place ou à emporter : salades, tartes… On a aussi un plat du jour et douze desserts différents.

Notre clientèle est très locale et comprend beaucoup d’habitués : des habitants, des étudiants, mais essentiellement des gens qui travaillent ici. C’est pourquoi on ouvre seulement en semaine, la journée. On espère que d’autres commerces vont encore s’installer pour rendre le quartier plus vivant. On aimerait davantage de fleurissement : le quartier est bien entretenu mais manque d’un peu de verdure. Et on est impatient que la banque ouvre car actuellement, il n’y a pas de distributeur à proximité ! »

Arnaud Oudard-Tozzi : « Le quartier m’a séduit par son côté moderne et ses bâtiments basse consommation »

©Sylvain Frappat

Arnaud Oudard-Tozzi a 40 ans. Il est chargé de communication et habite le quartier depuis mai depuis 2018.

« J’habitais Échirolles et je voulais me rapprocher de Grenoble et du centre-ville tout en étant au calme. J’ai donc choisi la Presqu’Île car c’est un quartier tranquille et avec le tram, on est très bien desservi : il circule tard, avec une bonne fréquence et j’utilise beaucoup moins la voiture depuis que je vis là.

Le quartier m’a aussi séduit par son côté moderne et ses bâtiments basse consommation. L’architecture me plaît et les appartements sont bien conçus avec des terrasses spacieuses ce qui est un vrai plus ! Côté commerces il y a l’essentiel, on n’est pas très loin du marché de l’Estacade et tout près du marché bio au Palais de justice le jeudi. Une salle de sport où je me suis inscrit a aussi ouvert récemment. Et je pense qu’à la fin des travaux, on aura suffisamment de verdure avec le parc et les espaces verts prévus au pied des îlots. »

informationRenseignements divers
courrielhttp://www.grenoble.fr/545-presqu-ile.htm

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Le magasin d’O.R. brille à Mistral !

La résidence Mortillet fait coup double

Le Patio donne le tempo