Tribunes politiques

Accueil >Actualités >Tribunes politiques>A480/Rondeau : un compromis ambitieux et nécessaire pour améliorer l’attractivité de notre territoire et notre vie quotidienne

septembre 2017 / Groupe les républicains / udi / société civile

A480/Rondeau : un compromis ambitieux et nécessaire pour améliorer l’attractivité de notre territoire et notre vie quotidienne

Suite à l’accord historique entre l’État, le Département, la Métropole et la société AREA, le projet de réaménagement rentre dans sa phase concrète.

L’objectif est de fluidifier la circulation pour réduire les nuisances des riverains (baisse de la pollution de l’air et des nuisances sonores) et d’améliorer l’attractivité de la Métropole en passant l’A480 à deux fois trois voies, du franchissement de l’Isère jusqu’à l’échangeur du Rondeau. Deux verrous seront en place avant le franchissement de l’Isère et du côté de l’échangeur du Rondeau en laissant ces portions en deux fois deux voies pour éviter une hausse de trafic. Les échangeurs seront reconfigurés pour une meilleure intégration urbaine et paysagère faisant de cet axe une autoroute urbaine. Le réaménagement du Rondeau suivant ces principes se verra pour partie enterré permettant ainsi de végétaliser l’espace rendu disponible pour les habitants, les piétons et cycles.

L’étude d’impact montre que les voiries métropolitaines internes à la ville proches de l’autoroute A480 verront leur trafic et leur fréquentation diminuée. AREA finance également la mise en place d’un mur antibruit végétalisé de grande qualité le long du tracé à proximité des habitations existantes. Soulignons aussi que la ligne Haute Tension située côté Drac sera enterrée. Enfin, AREA va réaliser deux passerelles piétons et cycles reliant pour l’une les berges de l’Isère et la partie sud de la Presqu’Ile, et pour l’autre Seyssins et le Sud de Grenoble à proximité du Rondeau. Ces passerelles mettront en valeur l’aménagement de promenades le long des berges du Drac permettant ainsi à tout un chacun de se réapproprier ces espaces verts agréables et propices à la biodiversité.

Par dogmatisme, Eric Piolle a fait voter par sa majorité six réserves. Il s’agit, en fait, de permettre à ses amis de déposer des recours visant à empêcher la réalisation de ce projet.

Contact : opposition.municipale@grenoble.fr
Tél. 04 76 76 38 89

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.


Les commentaires ne sont plus ouverts pour ce contenu.

Gre-mag vous propose aussi

Fixer un cap pour « Grenoble 2030 »

Démocratie locale : le hold-up d’Éric Piolle

Grenoble : une terre d’accueil