Tribunes politiques

Accueil >Actualités >Tribunes politiques>Non à la privatisation de Grenoble Habitat !

Gre.mag n°40 - Groupe « Nouvel Air, socialistes et apparentés »

Non à la privatisation de Grenoble Habitat !

Depuis près de 30 ans, Grenoble Habitat fait partie du patrimoine des Grenobloises et des Grenoblois. Ce sont 4 500 logements, 80 salariés et 20 % des nouveaux logements sur la métropole. C’est surtout un bien commun, dont nous avons hérité de nos prédécesseurs et qu’il nous revient désormais de protéger. Nous devons préserver cet outil, dans l’intérêt de la construction de logements sociaux sur notre territoire, de ses locataires et de ses salariés.

Depuis plusieurs mois, guidée par des enjeux financiers et d’équilibre budgétaire, la majorité municipale affirme sa volonté de vendre les actions détenues par la Ville au sein de Grenoble Habitat, avec comme conséquence la privatisation de cette structure de logement social et sa mise sous tutelle d’un organisme national éloigné des préoccupations du quotidien. Une telle privatisation serait catastrophique pour les locataires et les salariés. Elle priverait les élus du territoire de leur capacité d’intervention publique en matière de logement social.

Alors, notre message est clair : lorsque l’on est de gauche, on ne privatise pas un bien commun et on ne vend pas un organisme de logement social au plus offrant !

La Métropole a adopté il y a quelques semaines une délibération de principe permettant de recapitaliser Grenoble Habitat à hauteur de 10 millions d’euros. Il existe bel et bien des solutions pour permettre à cet outil de rester dans le giron public. Plutôt que de franchir la ligne rouge, travaillons ensemble avec pour seule boussole l’intérêt général !

Nous appelons donc solennellement Éric Piolle et la majorité grenobloise à revenir à la raison, à ne pas commettre l’irréparable, à ne pas s’entêter dans une erreur qui viendrait une nouvelle fois fracturer la gauche et nuire au logement social déjà lourdement fragilisé par les décisions gouvernementales. Nous les appelons à revenir à la table de négociation, à privilégier le dialogue aux coups de menton, à faire le choix des solutions construites en commun.

Cécile CENATIEMPO, Romain GENTIL, Hassen BOUZEGHOUB

Pour nous contacter : groupe.nasa@grenoble.fr