Tribunes politiques

Accueil >Actualités >Tribunes politiques>Budget 2015 : l’austérité pour tous

Avril 2015 / Groupe Rassemblement de gauche et de Progrès

Budget 2015 : l’austérité pour tous

Le rêve des alchimistes des temps anciens était de transformer le plomb en or. Depuis un an, Eric Piolle et son équipe réalisent l’exploit inverse en transformant Grenoble, ville jusque-là dynamique, innovante et référente dans de nombreux domaines, en une ville en panne et sans horizon.

707185_Jerome Safar 1Le budget 2015 voté par la majorité accentue ce recul en faisant chuter l’investissement de – 29 Millions d’€, et, en faisant exploser l’endettement de la Ville et du groupe ville avec 31 Millions  d’€ d’emprunts nouveaux  (après une première hausse de 12,3M d’€  en 2014).

La baisse des dotations de l’Etat de 5,2 Millions d’€ est réelle, mais elle ne représente que 1,8 % des recettes de la Ville et elle est la même pour toutes les communes. Elle ne peut donc servir d’écran de fumée à la majorité municipale EELV-PG qui en surmultiplie l’impact en jouant par la chute de l’investissement contre l’activité économique et l’emploi d’aujourd’hui, et en reportant sur les impôts futurs le remboursement des nouveaux emprunts.

Dans le même temps cette équipe ne fait pas le choix de sanctuariser les politiques essentielles au vivre ensemble… emploi, logement, solidarité, école et péri-scolaire, éducation populaire, culture, sport. Tout est raboté, sans aucune distinction.

On peut aussi attendre autre chose d’une politique de gauche que la stagnation de la subvention du CCAS et la baisse de 8% des subventions aux associations (-2,5 M d’€) alors que des choix couteux comme celui de la fin de la publicité pénalisent les recettes (-0,65 M d’€) et accroissent les dépenses (nouveaux panneaux 0,3 M d’€).

Grenoble a besoin d’une politique qui n’oppose pas systématiquement et qui donne les moyens à la culture, à l’éducation, au sport. Une politique qui réponde à l’urgence pour notre économie locale et qui assure au personnel municipal des conditions de travail à la hauteur de la qualité du service public attendu par les Grenoblois. Une politique qui soutienne la solidarité pour toutes les générations et tous les quartiers. Enfin, une politique qui prépare l’avenir avec enthousiasme en évitant le repli sur soi.

Cela est d’autant plus urgent que la Métropole ne sera forte et solidaire demain que si notre ville y joue tout son rôle. Ce n’est pas le cas avec ce budget.

Groupe « Rassemblement de Gauche et de Progrès » – Jérôme Safar Président du groupe
Contact : ps-apparentes@ville-grenoble.fr
Tél. 04 76 76 36 52 – www.grenoble-ensemble.fr

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.


Les commentaires ne sont plus ouverts pour ce contenu.

Gre-mag vous propose aussi

Que va devenir le musée de Grenoble ?

Face à la crise énergétique, accélérons la transition

Non à la privatisation de Grenoble Habitat !