Sports

Accueil >Découvertes >Sports>Ceinture noire contre les préjugés

judo

Ceinture noire contre les préjugés

Vendredi 08 avril 2016 Judo : Dojo Grenoblois.  Stage d'enfants pour  8 /12 ans Villeneuve et Mistral.  Lieu : Plateforme,  Grenoble.  Autorisation photos enfants.  Contact : asmdjudo38@hotmail.fr Lieu : Plateforme,  Grenoble.  Autorisation photos enfants.  PHOTO :  © Alain FISCHER 2016,  Ville de Grenoble

Depuis février dernier, le Dojo Grenoblois (club de judo et ju-jitsu) a un nouveau président, Horri Abdelmalek, un nouveau comité directeur ainsi que quelques nouveaux enseignants. Mais une chose n’a pas changé : la volonté d’ouverture et de lutte contre les préjugés du club de judo et de ju-jitsu de la Villeneuve. « Il n’y avait aucune raison de modifier notre dynamique et notre esprit » note Horri Abdelmalek. « Notre philosophie est restée la même. Le volet sportif reste important mais, ce qui compte, c’est ce que nous pouvons véhiculer par le sport : l’intégration sociale, donner un cadre aux jeunes, inculquer des valeurs de discipline, de respect, de volontarisme… »

S’il compte déjà près de 275 licenciés, qui pratiquent le judo pour la plupart mais aussi la lutte et le taïso (une approche douce des arts martiaux, ici exclusivement à destination des femmes), le Dojo Grenoblois souhaite poursuivre son développement. Il travaille ainsi sur la refonte de son site et sur la création de pages sur les réseaux sociaux pour pouvoir toucher le public plus facilement et poursuivre son œuvre de création de lien social.

 

informationRenseignements divers
Dojo Grenoblois : Centre sportif de la rampe - 150 Galerie de l’Arlequin
courrielhttp://www.dojo-grenoblois.fr/
courriel https://www.facebook.com/Dojo-Grenoblois-section-MMA-1550680215242725/?fref=ts

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Le Samouraï, armé pour l’avenir

À l’étage supérieur

L’ASPTT séduit les plus jeunes