Sports

Accueil >Découvertes >Sports>L’ASPTT séduit les plus jeunes

ATHLETISME

L’ASPTT séduit les plus jeunes

Le club grenoblois a doublé son nombre d’adhérent-es jeunes cette année, notamment grâce à l’ouverture de son nouveau site à Montbonnot.

©Alain Fischer

Le mercredi est le jour des enfants. Une expression qui prend tout son sens quand on jette un œil sur les séances d’entraînement de l’ASPTT Grenoble dispensées en milieu de semaine.

«Nos séances courent de 10h30 à 18 heures sur nos deux sites», confirme Jeffrey Rivière, le responsable de l’école d’athlétisme.

Un constat encore plus vrai cette année avec près de 150 jeunes athlètes en herbe, âgé-es de 6 à 15 ans, qui courent, sautent et lancent, que ce soit dans une optique d’«éveil et développement de la motricité, avec le fun au cœur des séances» (de 6 à 10 ans) ou déjà pour préparer leurs premières compétitions, «avec la mise en place d’un travail plus technique» (à partir de 11 ans).

«Nos effectifs ont plus que doublé cette année, apprécie l’éducateur. Nous avons bénéficié d’un très bon bouche-à-oreille, nos gamin-es et leurs parents sont nos meilleurs représentants. Mais à Montbonnot, les travaux sur la piste tout l’été ont éveillé la curiosité et beaucoup sont venus essayer pour finalement rester.»

Gagner en efficacité

Le club s’appuie sur une dizaine d’entraîneurs pour s’occuper de ses jeunes athlètes en herbe.

L’idée, c’est d’avoir en moyenne une dizaine de gamins par entraîneur, notamment chez les plus petits, pour gagner en efficacité. Différentes équipes se relaient donc tout au long de la journée pour s’occuper de chaque catégorie d’âge.

informationRenseignements divers
courrielhttp://www.grenoble.asptt.com/contact/
téléphone 04 76 41 07 39

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Le Grenoble Ski Team officiellement lancé !

Le Samouraï, armé pour l’avenir

À l’étage supérieur