Actus de la ville

Accueil >Actualités >Actus de la ville>Devoirs de vacances

Education-jeunesse

Devoirs de vacances

Si l’entretien des écoles et des centres de loisirs accueillant les enfants a lieu tout au long de l’année, il s’accélère durant l’été. Tour d’horizon des principaux chantiers.

Cliquez sur l’image pour lancer ce diaporama de 5 images

Le groupe scolaire Flaubert devrait ouvrir ses portes aux élèves à la rentrée 2024. Le chantier débute dès cet été pour construire sous un même toit une maternelle, une élémentaire accompagnées d’un centre de loisirs, d’une salle polyvalente et d’espaces extérieurs végétalisés.

Déménagement provisoire

Pour d’autres opérations, les élèves doivent déménager le temps des travaux. C’est le cas pour les écoles Joseph-Vallier, nécessitant une rénovation énergétique et thermique importante. Le calendrier des travaux a dû être décalé suite à la découverte de nids d’espèces d’oiseaux protégées pour laisser le temps de la nidification.

Les élèves sont relogé-es provisoirement dans les locaux de l’ancien Institut National Supérieur du Professorat et de l’Éducation, avenue Marcelin-Berthelot. Les classes élémentaires réintégreront leurs locaux le 7 novembre, et les maternelles le 3 janvier prochain.

Déménagement également pour les usagers du pôle enfance des Trembles. Ils sont hébergés à l’ancien collège des Saules le temps des travaux.

Améliorer les conditions d’accueil

Au-delà de ces grosses opérations, de nombreux travaux ont été menés dans les établissements cet été. Ils visent à améliorer les conditions d’accueil des enfants et des personnels, avec par exemple des travaux de réfection des sanitaires ou des cours, des travaux de peinture réalisés via des chantiers d’insertion, le réaménagement de salles, l’extension de l’office du restaurant (groupe scolaire Grand Châtelet).

L’enjeu est aussi d’améliorer l’accessibilité comme pour les écoles Lucie-Aubrac, Jean-Racine, Anthoard et Christophe-Turc. La rénovation thermique et l’amélioration du bâti sont également importantes avec de nombreuses opérations de remplacement de menuiseries, des interventions sur les réseaux de chauffage urbain ou encore la réfection de la toiture, comme dans la maternelle Berriat.

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Adopte un arbre

Les Grenoblois-es uni-es contre le changement climatique

Grenoble dit non à la pub non désirée