Actus de la ville

Accueil >Actualités >Actus de la ville>Un tremplin pour l’avenir

Grenoble Capitale Verte de l’Europe

Un tremplin pour l’avenir

Riche de plus de 1 000 événements et défis, Grenoble Capitale verte de l’Europe a vu naître une vraie dynamique de territoire qui a mobilisé collectivités, associations, entreprises, partenaires publics et privés. Et le public a répondu présent ! Retour sur une année foisonnante… et inspirante.

Cliquez sur l’image pour lancer ce diaporama de 5 images

C’est une programmation ambitieuse et à la hauteur de l’événement qui s’est déployée tout au long de ces douze mois. Articulée autour de douze thématiques (alimentation, climat, mobilité…) et construite par plus de 600 acteurs, elle s’est distinguée par sa dimension très participative.

D’où des initiatives formidablement variées, associant pêle-mêle : spectacles, conférences, expositions, ateliers, grands rassemblements (Rencontres Ciné Montagne, Biennale Experimenta), fresques du climat, évènements organisés en marge de manifestations sportives (semaine du développement durable du FCG38)… Et de nombreux défis pour accélérer la transition écologique et changer les choses au quotidien ont été relevés avec succès !

À ceci s’ajoutent le «Coup de pouce Vert» qui a permis l’émergence de 114 projets associatifs (court-métrage Odyssée Zéro Déchet à la Villeneuve, 48 heures de l’agriculture urbaine…) et le «Coup de Pouce Vert Éducation» qui finance 68 actions pédagogiques de sensibilisation dans les écoles et collèges de l’Isère.

Autant de rendez-vous qui ont trouvé un large écho auprès du public, puisque la participation est estimée à 200 000 personnes.

Amplification et synergie

Ce bilan positif est «une fierté pour notre territoire mais surtout un tremplin pour l’avenir, souligne Éric Piolle, maire de Grenoble. L’objectif est à présent que Grenoble Capitale verte de l’Europe soit un fil rouge, un amplificateur pour répondre à trois enjeux majeurs : sortir de la société de consommation, agir pour plus de justice sociale ainsi que pour le climat et la biodiversité.»

Cette ambition se concrétisera lors d’évènements comme la Biennale des Villes en Transition, prévue en juin prochain, à travers les actions du Plan Air Climat Énergie (2019-2025) ou encore Grenoble 2040. Cette démarche dédiée à l’adaptation au changement climatique du territoire et à la résilience entend fixer un cap.

Une feuille de route, alimentée par la participation citoyenne et la coopération de nombreux acteurs, sera présentée au printemps 2023. Le pilotage partagé de l’année Capitale verte (Ville, Métropole et Département) a par ailleurs permis d’ouvrir les frontières administratives ou géographiques pour faire naître un projet commun.

Afin de maintenir cette dynamique exemplaire et constructive, les trois collectivités réfléchissent à de nouvelles modalités d’actions partagées. Une synergie nécessaire pour atteindre des objectifs à long terme qui doivent impliquer tous les acteurs, comme la réduction des gaz à effet de serre de 65% d’ici 2030 et la neutralité carbone en 2050.

informationRenseignements divers
courrielhttps://greengrenoble2022.eu/

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Les artisans locaux prêtent main forte

Quand déjeuner rime avec convivialité

Esplanade : des vestiges mis au jour