Actus de la ville

Accueil >Actualités >Actus de la ville>Des bambins dans un air sain

Santé

Des bambins dans un air sain

Un guide de bonnes pratiques pour améliorer la qualité de l’air intérieur des écoles et des crèches de la ville est en cours d’élaboration.

Faire sécher les chefs-d’œuvre des chérubins à l'extérieur des classes est une des bonnes pratiques à adopter.

Faire sécher les chefs-d’œuvre des chérubins à l’extérieur des classes est une des bonnes pratiques à adopter.

Une classe contient de nombreuses sources émettrices de polluants : colles, peintures, encres, papiers, mobiliers et parfois même les imprimantes qui, en chauffant les feuilles, libèrent des composants volatiles. Pas de stress toutefois : le diagnostic de l’air intérieur, réalisé par Grenoble dès 2012 (dans les écoles) et 2013 (dans les crèches), n’a révélé « aucune situation préoccupante ». Mais il est toujours possible de minimiser le cocktail de polluants. Grenoble prépare ainsi avec l’IREPS (Instance régionale d’éducation et de promotion de la santé) et trois écoles (maternelle Buffon, groupes scolaires Malherbe et Beauvert), un guide pratique, qui sera ensuite diffusé dans tous les établissements de Rhône-Alpes.

Utile ou pas ?

Contrairement à ce qui était prévu, le ministère de l’Écologie a annoncé début octobre qu’il n’y aurait plus d’obligation, au 1er janvier 2015, de mesurer la qualité de l’air dans les crèches et les écoles maternelles. Motif : des coûts élevés, pour des résultats plus ou moins prévisibles. Pour ses mesures, Grenoble avait fait appel à la start-up de Minatec, Ethéra, moyennant un échange de bons procédés : Ethéra testait son matériel et la Ville en bénéficiait.
Le diagnostic, pas si inutile, a permis de procéder à des réglages des systèmes de ventilation des classes.

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Piscines : dans le grand bain des «Classes bleues»

Occupations de l’espace public : à qui s’adresser ?

La Caravane des Droits Jeunesse s’élance !