Questions à…

Accueil >Actualités >Questions à…>Eric Piolle : « Une nouvelle page s’écrit pour Grenoble qui doit nous emmener jusqu’en 2030. »

3 questions à...

Eric Piolle : « Une nouvelle page s’écrit pour Grenoble qui doit nous emmener jusqu’en 2030. »

©Sylvain Frappat

Grenoble s’apprête à devenir Capitale Verte de l’Europe dès janvier prochain. Comment avancent les préparatifs ?

La mobilisation de notre territoire tout entier s’accélère pour que 2022 soit l’année du climat et de la qualité de vie. Au-delà de la mobilisation des institutions, nous souhaitons que chaque Grenoblois-e puisse contribuer à cette année exceptionnelle : enfants, familles, personnes de tous les âges, associations, clubs sportifs, collectifs citoyens…

Chacun-e peut s’engager simplement, par exemple en relevant l’un des cinquante-quatre défis proposés : planter des arbres, réduire son empreinte carbone, donner la priorité aux produits locaux… Des soutiens financiers sont aussi prévus pour les projets grâce aux «coups de pouce verts».

La dynamique est lancée, c’est une nouvelle page qui s’écrit pour Grenoble et qui doit nous emmener jusqu’en 2030 !

Au cœur de la crise sanitaire, Grenoble s’est fortement mobilisée au côté des personnes les plus fragiles. Comment cette mobilisation se poursuit-elle ?

La perspective d’une sortie de crise sanitaire est aujourd’hui une possibilité. Pourtant, elle ne doit pas masquer les situations de détresse, de solitude, de précarité dans lesquelles sont plongées de trop nombreuses personnes. Alors à Grenoble, la mobilisation se poursuit de façon concrète.

Notre CCAS s’est mobilisé pour permettre l’accès à la vaccination des plus précaires, et 100 000 masques ont été distribués fin octobre aux associations pour que les plus vulnérables puissent se protéger et protéger les autres.

Nous soutenons aussi la collecte de protections périodiques, afin de lutter contre la précarité menstruelle. Enfin, nous nous engageons fortement dans les campagnes de santé publique : après Octobre Rose, c’est la mobilisation contre le Sida qui va nous rassembler en décembre.

La fin de l’année va aussi être synonyme de fête. Pouvez-vous nous indiquer ce qui se prépare ?

Nous sommes heureux de renouer avec le très attendu marché de Noël qui nous avait manqué l’an dernier. Nous aurons aussi le plaisir de donner rendez-vous aux aînés pour les Thés Dansants en décembre au Palais des Sports : artistes et bénévoles vont mobiliser toute leur énergie pour ce moment de fête et de chaleur humaine.

Et pour les personnes âgées qui rencontrent des difficultés pour se déplacer, nous prévoyons un « Noël à domicile » dans les Ehpad et les résidences autonomie.

La perspective d’une année 2022 sous le signe des transitions nous donne encore plus de détermination pour clôturer 2021 avec des moments aussi collectifs que joyeux.

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Eric Piolle : «Écologie et lutte contre les inégalités vont de pair»