Sports

Accueil >Découvertes >Sports>Grenoble refait les JO avec les jeunes

première mondiale

Grenoble refait les JO avec les jeunes

Entre clin d’œil au passé et regard sur les talents de demain, Grenoble accueille les ISF Schools Winter Games, véritables Jeux Olympiques d’hiver du sport scolaire, réservés aux moins de dix-huit ans. Cette première édition sera organisée du 5 au 10 février prochains par l’Académie de Grenoble, sous la direction de l’International School Sport Federation.

On va beaucoup vous parler du passé et au passé. Forcément. De ceux qui ont bâti, de ceux qui ont brillé, de ceux qui ont vécu… En bref, de tous ceux qui ont fait et marqué l’Histoire, il y a un demi-siècle.

Mais au cœur des célébrations, place sera également faite au présent et au futur. C’est toute la jeunesse mondiale qui va célébrer l’olympisme à Grenoble. Un bon millier de jeunes participants, en provenance d’une vingtaine de pays, s’affronteront lors d’épreuves sportives réparties sur les lieux historiques des Jeux Olympiques de 1968, sur l’ensemble des massifs entourant la capitale des Alpes.

Ce rendez-vous sera une première mondiale. Comme il y a cinquante ans, Grenoble reste terre d’innovation.

Jackie Bonnieu-Devaluez, directrice du service régional de l’Union national du sport scolaire (UNSS) de Grenoble explique :

« Le pendant estival, les “Gymnasiades”, existait déjà et des championnats du monde de ski scolaire ont lieu tous les deux ans. Nous souhaitions que toutes les disciplines d’hiver représentées au sein du mouvement scolaire puissent faire partie d’une même compétition internationale, y compris les moins médiatisées. »

On retrouvera donc quelques sports déjà olympiques en 1968, tels que le patinage, le short-track ou le hockey sur glace, mais aussi « des nouveaux sports d’hiver plébiscités par les jeunes ». Entendez par là le freestyle et le snowboard, pour ne citer qu’eux.

Des jeunes champions du « vivre ensemble »

De grandes performances sont attendues. Il y a même fort à parier que l’on retrouvera certains participants dans quelques années sur les podiums olympiques.

« Ces Schools Winter Games sont la première étape qui doit permettre à ces jeunes sportifs d’arriver jusqu’aux JO », confirme Jackie Bonnieu-Devaluez.

Mais l’aspect sportif ne sera pas le seul mis en avant. « On ne veut pas que cela soit seulement un clin d’œil aux JO de 1968. On amènera donc les jeunes sur les lieux historiques, on leur fera connaître les belles histoires de ces JO de Grenoble. Il ne faut pas oublier que nous sommes dans un cadre scolaire, il y aura donc un important volet culturel et d’éducation. »

Le « vivre ensemble » sera également mis en avant. Pas de village olympique en tant que tel mais les sportifs cohabiteront sur les lieux des compétitions.

Au niveau sportif seront mis en place, à côté des épreuves traditionnelles, des « team events » qui réuniront par exemple au sein d’une même équipe un garçon d’un pays et une fille d’un autre pays. Les cérémonies d’ouverture et de clôture, le gala de charité et la soirée festive seront autant d’occasions de réunir tout ce beau monde.

Dernière volonté de ces Schools Winter Games : l’implication forte des élèves de l’Académie, que ce soit à travers l’organisation, la traduction ou la préparation des spectacles. « Pour tous les élèves, par tous les élèves », rappelle en effet le slogan de cette compétition, qui offrira l’opportunité aux champions de demain de skier sur les traces de leurs prédécesseurs olympiques !

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Mouvements de printemps

La Caravane du Sport reprend sa route

Grenoble autrement : les descentes en canoë de l’Isère