Actus des quartiers

Accueil >Actualités >Actus des quartiers>Handiparc : six aires de jeux adaptées à tou-tes

Ce contenu fait partie du/des dossier(s): Budget participatif : portraits de projets

Budget participatif 2018

Handiparc : six aires de jeux adaptées à tou-tes

Arrivé deuxième au vote du Budget participatif en 2018, Handiparc propose une aire de jeux adaptée à tous les enfants, en situation de handicap ou non. L’idée est de réunir, sans peur de l’autre ; de mettre en commun au moyen d’un jeu. Mi-juillet, le premier Handiparc a été inauguré, square Saint-Bruno.

Alain Hilaire, porteur de projet, et Marielle Lachenal, invitée avec Léa Guillaumard à participer au projet pour leurs compétences dans le champ du handicap. ©Auriane Poillet

Alain Hilaire est depuis toujours sensibilisé aux handicaps des enfants. «Avec le Budget participatif, je me suis dit qu’il y avait sûrement quelque chose à faire», raconte-t-il. «Handiparc est quelque chose que j’aurais aimé faire depuis longtemps mais je n’avais pas eu d’occasion.»

L’idée est de revoir six aires de jeux grenobloises destinées aux 0-6 ans pour que chaque enfant puisse y trouver sa place. Le porteur de projet explique :

Si on commence par une génération sans a priori, elle va plus facilement accepter cette réalité-là et, de ce fait, préparer petit à petit une meilleure participation de tous dans la société.

Une aire de jeux a été choisie par secteur. Inaugurée mi-juillet, la première du genre à sortir de terre se trouve dans le square Saint-Bruno. Comme un clin d’oeil à Dracque la dragonne, ce jeu hors norme installé square Saint-Bruno, Nessie le petit dragon accompagne désormais les jeux des tout-petits.

Un panneaux de pictogrammes, qui sera installé ultérieurement, permettra aux enfants d’échanger entre eux sans parole. D’autres structures suivront aux parcs Pompidou, Paul Mistral et Champs-Elysée ainsi qu’au jardin de Ville. Le lieu n’est pas encore déterminé pour le secteur 6.

Des possibilités pour chacun-e

Repoussés par les mesures de confinement, les aménagements prévus ont vocation à accueillir des enfants sans handicap et avec tous types de situations de handicap. «Ceux qui sont en fauteuil roulant peuvent utiliser 65 à 70% de l’espace», indique Alain Hilaire.

A Saint-Bruno, une rampe permet à chacun-e d’accéder à une large plateforme où se trouve des jeux. Il ajoute :

Il était très important pour moi qu’un enfant qui monte avec son fauteuil ne se sente pas en danger lorsqu’il croise quelqu’un d’autre, qu’il puisse être stationnaire sans gêner quiconque et faire demi tour pour redescendre sans que personne ne se sente bloqué.

Autour de cette plateforme, un toboggan à pente faible permet une utilisation par le plus grand nombre et un petit mât est prévu pour les plus courageux-ses. En-dessous, de l’espace est disponible pour d’autres jeux.

©Auriane Poillet

«Chaque enfant pourra y accéder quelque soit son handicap. Par exemple, les enfants autistes sont terrifiés d’être seuls mais ont besoin en même temps d’être avec des gens. C’est assez paradoxal», détaille le porteur de projet. Une cachette est alors prévue pour que ce public puisse participer aux jeux.

Faire bouger les lignes

Avec ce projet, Alain Hilaire espère «faire bouger les lignes» par l’expérience et la mise en commun au moyen d’un jeu. Il précise :

«Quand on est entré dans un jeu, on oublie beaucoup de choses qu’on ne ferait pas avec un esprit non libéré par le jeu. C’est important qu’il y ait quelque chose à faire pour se retrouver au milieu des autres et laisser les choses se faire.»

Plusieurs associations spécialisées sur les questions de handicap, comme les Paralysés de France (APF), ont rejoint le projet Handiparc, qui entend proposer une aire de jeux adaptée au plus près des familles ayant un enfant en situation de handicap. Alain Hilaire conclut :

Je suis un homme heureux car ces enfants, qui vont avoir quelque chose de plus, me réjouissent. C’est ma récompense et je sais qu’il va y avoir d’autres possibilités de faire d’autres choses.

informationRenseignements divers
courrielhttps://www.grenoble.fr/projet/381/1135-handiparc.htm

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Trott’Art : en route pour la 2e édition

Petits frissons pour un Grand Clap

Ouverture Exceptionnelle s’offre une deuxième édition