Portraits

Accueil >Découvertes >Portraits>Le curieux et la comète

Wlodek Kofman

Le curieux et la comète

738078_Wlodek Kofman

Le 12 novembre, quand le module de la sonde Rosetta s’est posé sur la comète Tchourimov-Guérassimenko, un élan de joie s’est propagé de Darmstadt à Grenoble. Parmi les scientifiques présents en Allemagne, le grenoblois Wlodek Kofman n’était pas le dernier à se réjouir. Le programme franco-allemand CONSERT, dont il est le « principal investigator », allait entrer en phase active et radiographier la structure interne de la comète.

Arrivé à Grenoble en 1969, Wlodek a d’abord consacré sa thèse au « traitement du signal » avant de s’intéresser à la haute atmosphère et aux aurores boréales. Il participe ensuite à divers programmes d’exploration, dont la recherche d’eau sur Mars par radar. Après Rosetta, il ambitionne d’aller fureter du côté de Ganymède et d’Europe, deux des satellites de Jupiter.

Dans son fief de l’Institut de planétologie et d’astrophysique de Grenoble (IPAG), le chercheur évoque avec gourmandise la formation du système solaire et ses zones d’habitabilité. Membre de plusieurs comités scientifiques, directeur de recherche émérite au CNRS, Wlodek a gardé dans le regard cette lueur qui vaut toutes les distinctions : la curiosité.

informationRenseignements divers
courrielhttp://lesfondamentales.cnrs.fr/forum/actualite/la-mission-rosetta-avec-wlodek-kofman

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Clichés grenoblois