Dossiers

Accueil >Dossiers>Le diagnostic de santé grenoblois

en quête

Le diagnostic de santé grenoblois

Avant de publier son Plan municipal de santé, la Ville a réalisé, dans une démarche de co construction avec ses partenaires, un travail de diagnostic sur son territoire.

Démographiquement et sociologiquement, Grenoble présente des caractéristiques bien marquées. C’est une ville relativement jeune, très attractive pour les étudiants et les jeunes ménages avec des enfants en bas âge. On constate une forte présence de personnes diplômées du supérieur et des cadres, mais également une concentration de publics défavorisés — typique d’une ville-centre d’une agglomération —, davantage représentés dans les secteurs sud.

L’offre de soins est relativement abondante et diversifiée : une bonne offre libérale, complétée par cinq centres de santé et les services de santé des acteurs institutionnels (protection maternelle et infantile, santé scolaire…) et associatifs (planning familial, centre départemental de santé, Médecins du monde…). On peut noter toutefois une offre insuffisante pour certaines spécialités (ophtalmologie…), un vieillissement des professionnels médicaux et des inégalités territoriales.

Une enquête réalisée auprès de Grenoblois(e)s révèle globalement un bon état de santé perçu. Mais 43 % de répondants portent un regard négatif sur leur santé physique ou psychologique.
À tous les âges et pour toutes les catégories socioprofessionnelles, l’alimentation, le sommeil, l’activité physique et l’entourage sont les facteurs les plus cités comme jouant positivement sur l’état de santé.

Ce diagnostic de santé a confirmé et objectivé certaines observations de terrain ou données connues au niveau national. Il a permis de pointer de fortes inégalités sociales en matière de santé et la nécessité de bien veiller à la diversification des offres de soins et d’accompagnement vers la santé.

Il a aussi souligné l’attachement historique de Grenoble à garantir le bien-être dans son environnement.

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi