Tribunes politiques

Accueil >Actualités >Tribunes politiques>Le Plateau, La Cordée, MJC Mutualité : des choix aussi injustes qu’irresponsables !

Gre.mag n°41 - Groupe « Nouvel Air, socialistes et apparentés »

Le Plateau, La Cordée, MJC Mutualité : des choix aussi injustes qu’irresponsables !

La décision est tombée comme un couperet. Elle a ému des milliers de Grenobloises et de Grenoblois. La majorité municipale a décidé de rompre unilatéralement les conventions avec plusieurs associations socioculturelles grenobloises historiques et de leur retirer les locaux mis à leur disposition.
Une nouvelle fois, l’équipe municipale vient détricoter le lien social, fragiliser les acteurs engagés dans les quartiers de notre ville, détruire des structures reconnues sans véritable projet clair et construit pour la suite, le tout sans débat ou concertation préalable, ni avec les élus municipaux, ni avec les acteurs concernés, et encore moins avec les habitantes et habitants.

Cette décision est aussi injuste qu’irresponsable !

Injuste, parce que ce sont les Grenobloises et les Grenoblois qui vont payer le prix du dogmatisme et de l’entêtement de la municipalité.

Injuste, parce que cette décision démantèle des lieux de vie structurant pour les quartiers et dépossède les habitants qui en étaient les acteurs au quotidien.

Injuste, parce que cette décision occasion un plan social qui vient frapper des salariés engagés depuis des décennies au service des habitantes et habitants.

Irresponsable, parce que cette décision ferme des lieux de vie où les gens se rencontrent, échangent, sortent de leur isolement, vont chercher bien plus qu’une activité et se sentent un peu chez eux.

Irresponsable, parce que rien de concret n’est proposé à la place.

Irresponsable, parce que cette décision laisse des centaines de familles dans le désarroi.

Cette manière de faire, où l’on traite les acteurs associatifs comme des prestataires et non comme des partenaires ne correspond en rien à l’histoire de notre ville. Elle n’est pas à la hauteur des enjeux des quartiers concernés.

Ces associations ont une âme. Elles se sont construites par, avec et pour les habitantes et habitants. Elles connaissent chaque famille, chaque cas particulier. Elles comprennent, sans même qu’ils aient besoin de les exprimer, les attentes de chacune et de chacun qui passe sa porte. C’est cela que la majorité municipale veut démanteler…

Nous assurons les équipes salariées, les bénévoles associatifs, les partenaires, les habitantes et habitants de ces quartiers de notre total soutien.

Pour nous contacter : groupe.nasa@grenoble.fr

Cécile CENATIEMPO, Romain GENTIL, Hassen BOUZEGHOUB

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.


Les commentaires ne sont plus ouverts pour ce contenu.

Gre-mag vous propose aussi

Nous défendons « une certaine idée » de l’action municipale

DÉJÀ 1000 SIGNATAIRES POUR LA VIDÉOPROTECTION

À Grenoble, coopération et démocratie locale pour redonner du pouvoir d’agir