Actus de la ville

Accueil >Actualités >Actus de la ville>L’EMASC : face à la crise, les infirmiers libéraux s’organisent

Ce contenu fait partie du/des dossier(s): #RestezChezVous : Grenoble confinée

Covid-19

L’EMASC : face à la crise, les infirmiers libéraux s’organisent

L’EMASC, l’équipe mobile d’appui solidaire crise Covid-19, vient tout juste d’être créée par un groupe d’infirmier-es libéraux-ales isérois-es. L’objectif est de s’organiser en réseau pour faire face à la crise sanitaire et apporter des soins à domicile à des patient-es atteint-es par le coronavirus.

Le collectif compte, au 25 mars, une douzaine d’infirmier-es liberaux-ales à Grenoble. ©Thierry Chenu – Sylvain Frappat

L’idée est partie d’une discussion entre deux infirmiers dès le début du confinement. Aujourd’hui, ils-elles sont environ 90 infirmier-es libéraux-ales à faire partie du collectif. Au 25 mars, L’EMASC en compte une trentaine sur l’agglomération grenobloise et une douzaine à Grenoble.

Appel aux dons de protections

«C’est un groupe qui est totalement volontaire et solidaire. Il n’y a aucune contrainte de la part des personnes qui en font partie», explique Maxime, l’un des fondateurs du collectif.

L’objectif est de préparer la prise en charge de patient-es Covid-19 à domicile pour celles et ceux qui ne pourraient pas bénéficier de télé-soins, après diagnostic par un médecin.

Cette organisation permettra de séparer la prise en charge de patient-es Covid et non Covid. Deux tournées sont donc prévues. Les patient-es atteint-es par le coronavirus seront pris-es en charge sur des tournées spécifiques, prévues sur leurs jours de repos.

«On ne veut pas être vecteurs de transmission à nos patient-es qu’on a déjà en charge et qui ne sont pas Covid-19», justifie l’infirmier. «On a très peu de matériel de protection. Ce système permet de rationaliser les stocks en ne l’écoulant pas de partout.»

Le collectif L’EMASC a d’ailleurs lancé un appel aux dons sur les réseaux sociaux : masques FFP2, sur-blouses, charlottes, sur-chaussures, combinaisons de chantier, gels hydroalcooliques, protections de voiture…

Solidarité entres les cabinets

En fonction de la durée de la phase pandémique, s’organiser permet aussi d’être solidaire entre cabinets infirmiers, selon le nombre de personnels qui les composent. Maxime ajoute :

A ce jour, on est complètement prêts au niveau organisationnel car on a raisonné le groupe de façon très structurée : on a défini des secteurs et un référent par secteur qui s’occupe de récupérer les disponibilités  de chacun-e et d’organiser un planning.

A Fontaine, deux entreprises privées se sont portées volontaires pour les aider gracieusement dans leur démarche. Un télé-secrétariat médical assure une porte d’entrée unique pour l’ensemble des secteurs et un prestataire de santé met à disposition un local sécurisé pour stocker le matériel de protection et préparer des kits prêts à l’emploi.

Une zone de 600 000 habitant-es

Plusieurs structures de santé, dont le CHU de Grenoble, se sont déjà montrées très intéressées par le dispositif, selon le collectif :

Nous avons rencontré le directeur adjoint du centre hospitalier de Grenoble Alpes qui s’inscrit dans notre idée de faire sortir des gens le plus rapidement possible tout en assurant un suivi à domicile.

Selon la virulence du virus, les professionnel-les de santé ne connaissent pas encore le nombre de patient-es qu’il y aura à traiter.

Le collectif L’EMASC a calculé pouvoir couvrir une zone géographique de 600 000 habitant-es, dont 160 000 à Grenoble, sans toutefois prétendre pouvoir prendre en charge tou-tes les patient-es. Le cofondateur termine :

Les infirmiers libéraux sont habituellement très cloisonnés dans leurs cabinets. Il n’y a jamais eu d’organisation support qui fasse un maillage de réseau. La liste d’infirmiers voulant participer évolue par le bouche à oreille. C’est un peu comme un virus : ça a tendance à évoluer de façon exponentielle !

informationRenseignements divers
Pour rejoindre le collectif en tant qu'infirmier-e libéral-e ou faire des dons de matériel de protection, contacter L'EMASC via cette adresse mail :
courriel lemasc.isere@gmail.fr

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Fête comme chez vous : un festival à savourer chez soi

Un rêve réalisé

La BEP poursuit sa transformation