Tribunes politiques

Accueil >Actualités >Tribunes politiques>L’hyper-bétonisation de Grenoble

Gre.mag n°28 - Groupe « Rassemblement Les Patriotes»

L’hyper-bétonisation de Grenoble

Si l’hyper-bétonisation et la transformation des terres en espaces artificiels se généralisent et se démocratisent partout en France, Grenoble n’est certainement pas l’exception qui confirme la règle.

La majorité municipale se borne, depuis 2014, et crie à tout-va : « Nous enlevons les panneaux publicitaires et nous plantons des arbres ! » C’en est devenu un slogan… Mais le comble, pour une municipalité qui se veut écologiste, c’est que tout ceci n’est rien d’autre que de l’enfumage.

Le Maire et son équipe, toujours préoccupés par la forme plutôt que par le fond des problèmes réels des Grenoblois, utilisent les arbres comme un art du trompe-l’œil. En somme, on pourrait dire que c’est l’arbre qui cache le béton.

Les arbres sont bien présents à Grenoble et cela personne ne peut le nier. Mais les espaces verts ne se réduisent pas uniquement aux arbres. La municipalité actuelle use alors et abuse de cette stratégie de façade et de faux-semblant par les arbres pour cacher les sols bétonnés. On remarque, par ailleurs, que partout dans Grenoble, la plupart des sols sont artificiels et qu’il y a peu ou prou de végétations.

Si le jardin de ville, par exemple, est effectivement vert en hauteur (grâce aux arbres), le sol demeure bien pauvre en verdure et le peu de pelouse qui s’y trouve se voit vite entourée par le gravier et le béton. Ce spectacle (dramatique !), qui peut passer inaperçu aux yeux de certains Grenoblois, est malheureusement le même dans toute la Ville.

Si planter des arbres est indispensable pour le bien-être de la Ville et de la qualité de l’air entre autres choses, il ne faut pas oublier la verdure à même le sol (pelouses, plantes, fleurs…). L’écologie n’est définitivement pas un jeu et il est temps de répondre adéquatement aux attentes des Grenoblois et d’apporter des réponses globales et efficaces et non des mesures non seulement contre-productives mais surtout trompeuses.

Mireille d’ORNANO, Présidente du Groupe

Contact : mireille.dornano@grenoble.fr

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.


Les commentaires ne sont plus ouverts pour ce contenu.

Gre-mag vous propose aussi

Des élu-es déjà sur le terrain pour une rentrée particulière

Grenoble abandonnée

Face au Covid-19, le service public fragilisé et une rentrée non préparée !