Tribunes politiques

Accueil >Actualités >Tribunes politiques>Logement social : L’inertie actuelle fragilise le présent mais aussi l’avenir !

Juin 2015 / Groupe Rassemblement de Gauche et de Progrès

Logement social : L’inertie actuelle fragilise le présent mais aussi l’avenir !

Parce que le logement social concerne non seulement les plus fragiles, mais aussi la majorité des Grenoblois dans une ville où le logement reste trop cher, la Ville de Grenoble a mené depuis des années une politique volontariste et, dès 2010, l’objectif des 20% de logements sociaux a été dépassé.

707191_Olivier NoblecourtCet engagement clair, fixé en 2008 à travers une délibération cadre et une stratégie affirmée, existe-t-il encore ? L’inquiétude est permise sur l’avenir de la production de logements sociaux et sur la capacité de notre ville à atteindre en 2020 l’objectif de 25% fixé par la Loi Duflot.

En effet, pour y arriver, la Ville de Grenoble devrait être en capacité de produire entre 400 et 450 logements sociaux par an, ce qui représente un effort considérable bien supérieur aux 321 logements sociaux programmés en 2015, lesquels ne concrétisent que des opérations lancées lors du précédent mandat. La nouvelle majorité n’a, à ce jour, initié aucun programme nouveau de construction, plus d’un an après son arrivée.
Il y a urgence à agir. Une dynamique de production de logements est rapide à enrayer mais longue à construire. Le temps perdu pour nos concitoyens ne se rattrape pas, et le risque est grand de voir les familles et les classes moyennes ne plus trouver à se loger à Grenoble, entre un parc social trop restreint qui ne pourrait plus accueillir que les plus fragiles, et un logement privé trop cher. Seule une politique résolue de construction de logements sociaux familiaux peut empêcher que les déséquilibres sociaux ne s’aggravent dans notre ville et préserver la mixité sociale.

Au-delà des déclarations d’intention, nous invitons la majorité municipale à rendre tangible par des actes la poursuite de la stratégie mise en œuvre depuis plus de 10 ans, visant à répartir le logement social dans tous les quartiers de Grenoble comme à l’échelle de l’agglomération.
L’enjeu est essentiel pour la ville comme pour l’agglomération, car la mobilisation de la ville-centre est inséparable de toute politique ambitieuse métropolitaine. Les familles qui peinent aujourd’hui à trouver un logement abordable méritent que l’engagement de notre agglomération durant les 20 dernières années ne soit pas mis en cause par l’inertie de la majorité municipale actuelle.

Olivier Noblecourt, conseiller municipal groupe Rassemblement de Gauche et de Progrès

Contact : ps-apparentes@ville-grenoble.fr

tél 04 76 76 36 52

www.grenoble-ensemble.fr

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.


Les commentaires ne sont plus ouverts pour ce contenu.