Sports

Accueil >Découvertes >Sports>L’UT4M, l’autre grande boucle

fous de trail

L’UT4M, l’autre grande boucle

On ne présente déjà plus cet événement sportif de première grandeur, lancé en 2013. La 6e édition de l’Ultra Trail des 4 Massifs (UT4M) se déroulera du 22 au 26août. Sébastien Accarier, organisateur d’une épreuve devenue incontournable en quelques années, dévoile les coulisses du projet. Il nous parle aussi des liens forts que la course a su développer avec Grenoble.

Sébastien, qu’est-ce qui vous a motivé à créer l’UT4M ?

À la base, je suis très sportif, avec beaucoup de raids multisports à mon actif. Quand Grenoble a postulé pour organiser à nouveau les Jeux Olympiques d’hiver, je me suis dit qu’il y avait la possibilité pour un événement porteur à Grenoble l’été aussi, pour permettre de mieux faire connaître notre environnement. C’est comme ça que l’idée de l’UT4M est née.

 

Vous attendiez-vous à un tel succès si vite ?

Quand on a lancé l’UT4M, l’espoir était de créer un événement qui pourrait durer dans le temps, qui pourrait attirer un public de plus en plus important. La bonne surprise c’est que la mayonnaise a effectivement pris très vite !

 

 

Qu’est-ce qui a changé depuis le début ?

On a commencé avec un noyau d’une petite dizaine de personnes qui ont travaillé sur le projet un an et demi avant le lancement de la première édition.
Maintenant, il y a une vingtaine de personnes impliquées toute l’année, plus des professionnels externes auxquels on fait appel pour certaines missions. Il y a également une cinquantaine de bénévoles à l’année et pour l’édition 2018, on aura 700 bénévoles pendant l’événement. En comparaison, nous avions un peu plus de 300 bénévoles sur la première édition, ce qui était déjà énorme.

L’événement dure sur quelques jours, mais il y a une grosse préparation en amont. Pour vous dire, cela fait déjà plusieurs semaines que l’on travaille sur l’édition 2019 !

Vous attirez des coureurs qui viennent de partout en France et parfois même de l’étranger…

On a un public assez varié. 30 % des coureurs viennent de l’Isère, majoritairement de l’agglomération grenobloise. On a environ 10 % de participants qui viennent de l’étranger et le reste d’autres régions. Cette année, entre les différentes courses, on espère entre 3 500 et 4 000 participants.

 

Quelles nouveautés pour cette édition 2018 ?

L’arrivée se fera en plein cœur de Grenoble, sur le parvis du musée de Grenoble. Nous déplaçons également le départ de la course phare, l’UT4M Xtrem 160, ainsi que celui de l’UT4M 160 Challenge 160, à Seyssins, ce qui nous ouvre les portes du Vercors. Les traileurs pourront s’élancer vers le sommet du Moucherotte par le tremplin olympique.<

On a aussi apporté des changements au niveau des courses en ajoutant des épreuves de courte distance, accessibles au plus grand nombre : une épreuve de 10 kilomètres avec départ et arrivée en plein cœur du vieux Grenoble et montée vers la Bastille, et deux de 20 kilomètres, celui du jeudi montant de Grenoble à Lans-en-Vercors et celui du samedi soir, qui ira du Sappey à Grenoble, pour vivre une expérience unique de nuit.

Votre présence à Grenoble se renforce au fil des ans…

On a toujours été présent autour du parc Paul Mistral. On a essayé différentes options, mais toujours avec cette volonté d’aller à la rencontre du public grenoblois, dans les rues piétonnes. Cet événement est pour les traileurs bien sûr, pour leurs proches qui les suivent, mais on veut que le public puisse également se l’approprier.
On travaille sur tout un tas d’animations, pas qu’à Grenoble d’ailleurs : initiation au monocycle, au biathlon, de la musique, une buvette, un grand écran… On invite le public à venir à la rencontre des coureurs et de l’événement, c’est vraiment un point qui nous tient à cœur.

 

Des messages à faire passer?

On a beaucoup de bénévoles mais toujours des besoins ! Donc si vous souhaitez prendre part à l’aventure, n’hésitez pas à nous contacter via notre site.
 Par ailleurs, cette année encore nous sommes partenaire du trail des Ô plateaux à Madagascar avec qui nous avons mis en place une opération d’envoi de matériel, car sur place les coureurs ont un très bon niveau mais sont malheureusement peu équipés. Donc si vous avez du matériel qui ne sert plus, apportez-le !

informationRenseignements divers
courrielhttps://ut4m.fr
L’UT4M, infos express
C’est une grande course en montagne, un ultra-trail qui traverse les massifs du Vercors, de la Chartreuse, du Taillefer et de Belledonne. Plusieurs formats de courses sont proposés, avec en « reine des épreuves » l’UT4M 160 Xtrem : 169 km non-stop et 11 000 mètres de dénivelé positif à parcourir en solitaire, en traversant les quatre massifs. Lors de la précédente édition, le vainqueur masculin Renaud Rouanet a bouclé en 27 heures et 14 minutes. Chez les femmes, Angélique Plaire s’était imposée en 35 heures et 30 minutes. 217 concurrents avaient réussi à terminer l’épreuve.

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Nicolas Salsi raccroche les gants

Le Grenoble Gym en transition

Sur son trente-et-un