Actus de la ville

Accueil >Actualités >Actus de la ville>Mardi 13 décembre : le point à Grenoble

Pollution de l'air

Mardi 13 décembre : le point à Grenoble

La qualité de l’air sur l’agglomération grenobloise ne s’améliore pas. Il est recommandé de privilégier le recours au covoiturage et de favoriser les déplacements en transports en commun en utilisant les parcs-relais. Les transports en commun sont gratuits.

Mardi 13 décembre 2016, la métropole grenobloise entre dans un 8ème jour consécutif de pic de pollution.

542709_Grenoble Pollution

Les mesures prises précédemment sont modifiées par le renforcement des restrictions de circulation et la mise en place de la gratuité sur les réseaux de transports et Métrovélo.

Ainsi, pour mardi 13 décembre 2016, les véhicules suivants sont interdits à la circulation sur le périmètre des 49 communes de la Métropole grenobloise et sur les accès par autoroute à la métropole grenobloise à partir des péages A48 Voreppe et A41 Crolles :

  • les voitures essence immatriculées avant le 1er janvier 1997,
  • les voitures diesel immatriculées avant le 1er janvier 2006,
  • les Poids Lourds, bus et autocars essence immatriculés avant le 1er octobre 2001,
  • les Poids Lourds, bus et autocars diesel immatriculés avant le 1er octobre 2009,
  • les deux roues immatriculés avant le 1er juillet 2004 (véhicules non classés et classés certificat 4 et 5).

La vitesse est réduite de 20 km/h sur les voies où la vitesse maximale est supérieure ou égale à 90 km/h (sur le territoire des 49 communes de la Métropole grenobloise, de la Communauté de communes du Grésivaudan et de la Communauté d’agglomération du Pays Voironnais).

La vitesse est réduite à 70 km/h sur les autoroutes A51, A480, A48 entre les péages de Vif et Voreppe, et A41 entre Carronnerie et le péage de Crolles.

 

Afin de faciliter les déplacements sans voiture, dès mardi 13 décembre, les déplacements sont gratuits sur les réseaux TAG, Grésivaudan TouGo et Pays-Voironnais ainsi que le service de location Métrovélo.

 

Au total, 26 % du parc automobile est concerné par l’interdiction sur l’agglomération grenobloise.

 

Vos commentaires

Commentaire de Tartuffe3848 le 12 décembre 2016 à 20 h 00 min

Comment faites vous pour aller au travail à des heures matinales où il n’y a pas de TC?
C’est encore les « sans dents » qui trinquent!
M Piole, cela s’appelle de l’écologie punitive.

Cordialement

Lire la suite >

Commentaire de Jm sirand le 12 décembre 2016 à 22 h 37 min

Il m’a fallu un quart d’heure pour trouver une page d’info sur les interdictions du mardi 13 dec… vous ne nous aidez pas!!!
comment puis je avoir un prêt gratuit de la part de l’équipe municipale des 49 communes, pour acheter un véhicule électrique ?ma capacité financière me l’interdit.
Même emballé dans une communication moraliste judéo chrétienne,( sur les morts liés à la pollution), le projet Crit Air renforce la fracture sociale, je connais un parti qui se nourri de telle décision.
je constate que très très peu de véhicules ont acheté la vignette-taxe. Le premier jour de mise en pratique sera un bazar, social, et politique.
si j’en crois les textes de mme Royale, les touristes cet hiver ne pourront pas circuler lors des pics….. jamais la prefecture et les mairies n’interdiront l’acces de la rocade aux touristes… attention a la discrimination et l’inégalité des citoyens devant la loi…. la « sélection » des contrôles et des amendes au péages de Crolles et Voreppe pourrait ouvrir les recours au tribunal administratif.
Enfin grâce a Crit Air, mon temps de trajet, compte tenu du retard chronique de la SNCF la lenteur naturel des tram et la basse fréquence des bus passera de 60 min certains (aller simple) a 90 minimum voir 120,(aller simple) sans garantie de pire. Sans parler qu’avec toute la propagande réalisée, je passe ma soirée a trouver des solutions de transports au lieu de me reposer de ma journée de travail… sincèrement l ‘idéal de vie que vous nous vendez est théorique, idéaliste et bien loin des préoccupations des petits revenus.
cette loi crit air est trop sectaire puisque qu’il ne touche pas les deux tiers des acteurs pollueurs et donne une caution institutionnelle à la ségrégation par le pouvoir d’achat.
la pollution est un problème de riche! Quand des élus cautionnent la ségrégation des populations sur un critère économique (bien sur caché sous un argument moral qui consiste a culpabiliser le vilain pollueur qui est aussi le vilain pauvre….)

LYON ET PARIS ont choisi un système simple et EQUITABLE. Finalement le choix grenoblois est bien révélateur de ce que représente un citoyen pour des élus… finalement les maires de Lyon et Paris seraient plus démocrates que ceux de l’agglo grenobloise…. je médite…

merci pour ce que vous faites cependant vous êtes des exécutants et je ne peux vous tenir rigueur de vendre cette « usine à gaz » que seule Ségolène Royale pouvait pondre…
Améliorez au moins l’info des usagers si possible au moins 24 heures avant… et sur la première page de la mairie de Grenoble, un truc , simple, clair, rapide : un jour, les interdictions et basta.
Le mièvre argumentaire moraliste qui va avec n’intéresse que ce qui pensent, pas ceux qui travaillent.

Bonne journée, avec toute ma sympathie et le regret de ne pas avoir la même conception de l’Egalite républicaine et citoyenne que vos élus…

Lire la suite >

Commentaire de Bottari le 13 décembre 2016 à 12 h 32 min

Enfin des mesures a priori efficaces, mais était-il nécessaire et surtout raisonnable d’attendre plusieurs jours avant de les mettre en application ?
Ce genre d’épisode étant prévisible plusieurs jours à l’avance, il serait plus intelligent et surtout efficace, d’anticiper afin d’obtenir de meilleurs résultats.
Enfin, d’autres mesures de bon sens s’imposent: l’interdiction d’accès à la ville des gros 4X4, la synchronisation des feux et la suppression des ralentisseurs afin de fluidifier la circulation, l’augmentation du nombre de places dans les parkings relais et de la fréquence des trams, le remplacement des bus par des trolley bus comme il y en avait il y a 20 ans ou par des plus petits bus électriques et comme dans de nombreuses villes en Italie, restreindre l’accès au centre aux seuls résidents et étendre la zone piétonne.
Un maire écolo se doit de donner l’exemple par des mesures à la fois efficaces et acceptables. Allez donc faire un tour chez nos voisins transalpins pour vous en inspirer…

Lire la suite >

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Quand et comment s’inscrire sur les listes électorales ?

Bien vieillir chez soi

La Caravane des Droits Jeunesse s’élance !