Nos interviews

Accueil >Découvertes >Nos interviews>Marie Jacquemier : «Il a fallu réorganiser les repas»

témoignage

Marie Jacquemier : «Il a fallu réorganiser les repas»

Marie Jacquemier est diététicienne à la Ville de Grenoble.

©Alain Fischer

«Je travaille à la Cuisine centrale. Mon rôle, c’est d’être garante de la qualité de l’alimentation : équilibre, apport nutritionnel, etc. Je m’occupe de l’élaboration des menus pour les personnes âgées, les scolaires et les crèches, qui ont chacun des besoins spécifiques.

Je les rencontre régulièrement, ainsi que leurs représentants : parents d’élèves, agents de restauration ou animateurs, pour échanger et connaître leurs avis. C’est ce qui me plaît le plus : transmettre, expliquer… C’est dynamique et très vivant !

Pendant le premier confinement, il a fallu réorganiser les repas des seniors en tenant compte des difficultés d’approvisionnement et du passage d’un conditionnement collectif à des barquettes individuelles.

Sept écoles et une crèche étaient ouvertes pour les enfants du personnel soignant : là aussi, la prestation était différente puisqu’on prenait en charge le petit-déjeuner, le goûter, voire le potage du soir. Ceci avec l’objectif de gaspiller le moins possible et de maintenir l’équilibre alimentaire et le plaisir du repas, ce qui était essentiel durant cette période difficile.

Il y a eu une grande solidarité au sein de l’équipe, beaucoup d’engagement et de motivation. Pour moi qui ai longtemps travaillé dans le privé, la notion de service public a pris tout son sens!»

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

«Faire de Grenoble un terrain de jeu»

«Nous allons réussir car nous avançons ensemble dans la même direction !»

«Les objectifs environnementaux sont intégrés dans tous nos projets.»