Actus de la ville

Accueil >Actualités >Actus de la ville>Le pavé se souvient

solidarité

Le pavé se souvient

Puisque «vivre dans la rue tue encore aujourd’hui, en France, à Grenoble et partout», le collectif Mort de Rue de Grenoble se bat contre l’oubli des habitant-es de la rue décédé-es «dans la solitude et l’indifférence».

©Sylvain Frappat

En France, 535 personnes, dont une vingtaine à Grenoble, sont mortes dans la rue ou des conséquences d’une vie à la rue l’an dernier, selon Mort de Rue. Ils et elles étaient âgé-es en moyenne de 49 ans.

Commémorations annuelles

Né en 2011 au sein de l’espace de débat «Parlons-en», le collectif organise chaque année des commémorations pour leur rendre hommage : le 3 juillet au centre-ville et le 1er novembre aux carrés communs des cimetières des Grand et Petit-Sablons à 15 heures. Les participant-es sont invité-es à y déposer une fleur tout au long de la journée.

Le collectif entretient aussi les carrés communs des deux cimetières, participe aux obsèques des défunt-es seul-es ou isolé-es, relaie les décès, fait le lien avec les proches et informe sur les conditions d’inhumation des personnes sans ressources financières.

Constitué d’habitant-es de la rue, d’associations ou encore de citoyen-nes, le collectif revendique «une totale indépendance à l’égard des partis politiques et des religions » et reste ouvert à toutes et tous.

informationRenseignements divers
courrielhttp://www.mortderuegrenoble.wordpress.com
courriel mortsdelarue.grenoble@gmail.com
téléphone 06 86 45 28 80

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Un nouveau label pour Grenoble

L’interpellation citoyenne racontée à son enfant

Quand les vacances riment avec solidarité