Actus de la ville

Accueil >Actualités >Actus de la ville>Chronovélo : la Métro à bicyclette

Agutte-Sembat

Chronovélo : la Métro à bicyclette

Nos modes de déplacement évoluent constamment : plus de 15% des Grenoblois.e.s se rendent aujourd’hui au travail à vélo et la pratique ne cesse de progresser sur tout le territoire métropolitain…

©Thierry Chenu

Chronovélo c’est quatre axes qui formeront 44 km de réseau cyclable sur toute la métropole grenobloise offrant des itinéraires directs, confortables et sécurisés.

Ces pistes cyclables relieront onze communes de la Métropole à l’horizon 2020 : Grenoble, Fontaine, la Tronche, Meylan, Saint-Egrève, Saint-Martin-d’Hères, Echirolles, Pont-de-Claix, Jarrie, Vizille, Eybens.

Agutte-Sembat : Chronovélo mais pas que…

Aujourd’hui un nouveau tronçon de Chronovélo est livré : il part du carrefour Chavant (en face du cinéma) jusqu’au cours Lafontaine. Situé au centre de la chaussée, il offre aux cyclistes visibilité et sécurité.

Deux voies sont dédiées aux transports en commun et aux riverains de chaque côté de la piste. Les lignes Chronovélo et Transisère gagnent ainsi en ponctualité. Eric Piolle, maire de Grenoble, informe :

Il y a un peu plus de 2 ans, ce boulevard était le symbole de l’inhospitalité et de la pollution et les transports en commun perdaient 7 minutes sur ce trajet. (…) Avec l’achèvement de ces travaux on peut maintenant se tourner vers l’avenir.

Quant aux piétons, les trottoirs ont été végétalisés et élargis de 2,5 m à 4 m leur offrant ainsi plus de confort. Une vingtaine d’arbres seront plantés au total sur le boulevard Agutte Sembat.

A partir de la fin de l’année 2019, l’axe Chronovélo se poursuivra à l’Est de Chavant jusqu’à la Tronche et Meylan et empruntera à l’Ouest le cours Lafontaine, le cours Berriat pour rejoindre le cours Jean Jaurès dans un premier temps, puis se poursuivra jusqu’à Fontaine en 2022.

informationRenseignements divers
courrielwww.lametro.fr/416-chronovelo.htm

Le marché de l'Estacade embellit

Le prolongement le long de l’Estacade de la piste Chronovélo est aussi l’occasion de mettre un coup de projecteur sur le marché de l’Estacade. Pour l’occasion, le peintre Jérôme Fabre aura carte blanche pour rénover ou poursuivre ses œuvres sur les piliers et en façade. Les sols seront rénovés et plusieurs arbres plantés.

Vos commentaires

Commentaire de Zaph le 20 août 2019 à 20 h 19 min

L’urgence climatique et les problèmes de santé publics imposent de changer nos comportements.

Ces aménagements sont de beaux exemples de repartage de l’espace public trop longtemps exclusivement dévolus aux automobiles.

Se déplacer à vélo devient ainsi plus facile et plus sécurisé

Lire la suite >

Commentaire de carret le 13 septembre 2019 à 9 h 46 min

Evidemment, il faut bien – pour créer ces axes « privilégiés » – que la circulation automobile – encore indispensable pour la plupart – soit détournée. En conséquence, les grands boulevard, le boulevard Gambetta sont devenus invivables. Quels sont les projets pour désengorger et dépolluer ces zones, au bord desquelles le foncier a quand même explosé cette année pour les malheureux riverains ?

Lire la suite >

Commentaire de Duchat le 22 novembre 2019 à 22 h 57 min

Politique à courte vue :bitume noir pour des pistes vélo alors qu’il fait trop chaud , pas de plan vert sur tout GRENOBLE alors que sont prévues des températures excessives .. qui fera encore du vélo ,? Ce bitume n.embellit rien et les riches pourront se garer ds leur parking privé alors que le pauvre devra payer ou crever de chaud sur son vélo, on ne peut même plus déposer quelqu.un à la gare , encore les riches peuvent y aller en taxi et toi pauvre con tu te taperas le tram avec tes valoches..l’écologie pour les riches qui peuvent habiter à la campagne, pollution autour mais pas dans le centre…c’est ça eelv ? Je doute des «  écolos » de ce genre et plantez des arbres svp pas des buissons qui cachent les piétons la nuit (cf cours Jean Jaurès) sympa pour les femmes, réfléchissez : un tronc d’arbre c’est moins massif et c’est beau. Une ville doit être belle tout en étant climatique respirable et accessible à celui qui ne roule pas en 4×4 !!! Mais doit qd même se déplacer en famille faire ses courses etc. Pensez pratique des gens, pas pacotille ecolo pour universitaires bien pensant

Lire la suite >

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Marchés de Noël : les festivités sont lancées !

Après l’incendie : l’heure de la remise en état

Le Cairn, mode d’emploi