Actus des quartiers

Accueil >Actualités >Actus des quartiers>La place des Mosaïques inaugurée

Mistral

La place des Mosaïques inaugurée

L’espace public nommé par l’usage «le parvis du Plateau» s’appelle désormais la place des Mosaïques. Un lieu entièrement rénové, avec l’apport de verdure, d’assises, de décorations et d’œuvres en mosaïque réalisées par les habitant-es eux-mêmes et l’artiste Aziz Chemingui.

©Sylvain Frappat

La place des Mosaïques est située devant l’équipement jeunesse, sports et culture Le Plateau, longeant la rue Anatole-France. Un espace central, à la jonction symbolique des quartiers Mistral, du Lys-Rouge et des Eaux-Claires. Sa restructuration est intervenue dans le cadre du projet de rénovation urbaine.

Gilles Namur, adjoint à la nature en ville et aux espaces publics, explique :

Chaque occasion de réaménager un espace public est une opportunité de végétaliser. Nous souhaitions déminéraliser cette place en apportant plus de végétation, des arbres, et qu’elle reste accessible pour y mener des activités à l’ombre.

En concertation avec les habitant-es, cet aménagement s’est clôturé il y a un an. Des plots ont également été décorés de mosaïques dans le cadre d’un projet collaboratif avec les associations et habitant-es.

Si la place des Mosaïques a été inaugurée le 25 juin dernier lors de la fête des quartiers, le rideau s’est aussi levé sur trois tableaux réalisés en mosaïque. Ils ont été créés collectivement lors d’ateliers proposés par l’artiste Aziz Chemingui, à destination d’habitant-es mobilisés durant les trois dernières années.

Des œuvres chargées d’Histoire

Chaque œuvre représente le quartier Mistral «passé», «présent» et «futur». Un projet mené par le Collectif des Habitants de Mistral, le Cohamis, soucieux du travail de mémoire sur l’histoire du quartier.

«Il y a une histoire de transformation de ce quartier, construit dans les années 1960 par Paul Mistral, qui s’est développée, comme en témoignent les fresques», précise Éric Piolle, maire de Grenoble. Ces œuvres seront visibles le long du gymnase Ampère.

Vos commentaires

Commentaire de Verger le 7 septembre 2022 à 20 h 40 min

La forêt urbaine ne s’étend pas très loin. Aux Eaux-Claires des petits buissons remplacent la cinquantaine d’arbres de grandes hauteurs arrachée pour élargir A480.
On nous avait aussi fait miroiter la plantation du double des arbres arrachés, sans nous préciser que ce n’était pas aux Eaux-Claires . Pourquoi ?????,

Lire la suite >

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Savoureuse littérature

Coup de pouce numérique pour tou-tes

Scènes de quartiers