Découvertes

Accueil >Découvertes>Pour le plaisir des mots

Découverte

Pour le plaisir des mots

Il existe à Grenoble une association qui, depuis plus de vingt ans, propose de découvrir, d’inventer et de jouer avec les mots qu’ils soient dits, écrits, racontés… Elle se nomme Anagramme et a plus d’une création dans sa musette !

 Lecture de Pour l'amour  de Senhimé à Échirolles.

Lecture de Pour l’amour de Senhimé à Échirolles.

Comme souvent dans les belles histoires, tout a commencé par une rencontre. Celle de Viviane Veneault, auteur, et de Jacqueline Estragon, comédienne. Réunie par une passion commune pour le langage, elles ont créé l’association autour d’une idée originale : « Organiser des lectures dans des endroits insolites pour mieux restituer la saveur et la richesse des écritures et toucher de nouveaux publics en partageant avec eux de beaux textes. »
Si Jacqueline a quitté l’aventure, Anagramme poursuit son petit bonhomme de chemin avec à son bord Solenn Monnier et Marie Despessailles, comédiennes mais aussi lectrices et conteuses, tandis que des artistes associés apportent régulièrement leur savoir-faire et leur sensibilité.

Polar, érotisme et jeune public
Investir des lieux inattendus reste la marque de fabrique d’Anagramme. A l’automne, elle organise le festival l’Echappée Noire qui, des bulles du téléphérique à l’Hôtel de police, de la crypte Saint-Laurent aux vestiaires du Stade des Alpes explore l’univers du polar avec des lectures associées à la musique, la danse, le slam…
Toute l’année elle propose Les Beaux Parleurs au gré des demandes. Portée par une « brigade d’intervention de lecture » cette formule déclinable à l’envi s’adapte aux endroits et aux situations les plus originaux (vitrine d’un magasin, promenade sous un parapluie…). Et pour toucher tous les publics, Anagramme multiplie les créations. Ses Liaisons sulfureuses invitent à redécouvrir la littérature érotique tandis que plusieurs spectacles, comme le conte interactif Pour l’amour de Senhimé, s’adressent aux enfants.
Partenaire de nombreux événements, l’association a encore une fois joué la carte de la surprise dans le cadre des « Dix mots de la langue française » avec des lectures silencieuses où le public, coiffé d’un casque audio, déambulait dans une galerie d’art. Elle a aussi proposé des lectures sur tablette au Printemps du livre et s’est installée au musée Dauphinois à l’occasion des Détours de Babel.

Pratiquer, découvrir, échanger
L’autre volet des activités d’Anagramme, c’est l’animation d’ateliers et de stages en direction du grand public, « pour permettre à chacun de s’approprier des techniques, mais surtout de s’exercer à une pratique où le plaisir reste le maitre-mot. »
Réunissant un public de 13 à 82 ans, les ateliers se déroulent à l’année autour du théâtre, de la lecture vivante ou de l’écriture créative, discipline qui s’est enrichie depuis la rentrée d’une formule par e-mail afin d’être accessible à tous. Les stages ont lieu le week-end et invitent à la découverte avec des propositions originales autour du slam, la rédaction de scénarios… Anagramme intervient aussi auprès des scolaires, de la maternelle à la terminale, pour des ateliers d’écriture de nouvelles ou des travaux sur l’oralité qui débouchent parfois sur des rencontres avec des auteurs. Enfin, « pour faire partager son amour des mots sur un mode convivial et chaleureux », l’association organise tous les trimestres un club de lecture gratuit et ouvert à tous, où « chacun peut venir échanger autour d’un livre qui l’a touché. »

informationRenseignements divers
6, rue Raoul Blanchard - 04 76 51 76 07


courrielhttp://www.anagramme.com
courriel anagramme@club-internet.fr

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

L’ASPTT séduit les plus jeunes

Le Samouraï, armé pour l’avenir

Parfum d’enfance