Portraits

Accueil >Découvertes >Portraits>Prince sans rire

Vaber Douhoure

Prince sans rire

Vaber Douhouré

L’homme est élégant mais grave. Héritier d’une dynastie princière, il n’avait pas le droit de sourire en public. Afin de conjurer ce sort, cet ambassadeur de l’oralité monte sur les planches en Côte d’Ivoire. 
Au service du développement et de la lutte contre le sida, il y pratique le théâtre d’action et de sensibilisation avant d’émigrer en France, menacé par la guerre.
Aujourd’hui, à Grenoble, Vaber rencontre des SDF, leur offre une plateforme d’échange et de création artistique soutenue par le Théâtre 145 et le théâtre de Poche. Il recueille la parole des exclus et les associe à la mise en scène, l’écriture de poèmes et la réalisation de courts-métrages. « Je veux rendre confiance aux personnes fragilisées et les mener à la rencontre du public » précise Vaber. Cet été, à partir de bouts de ficelle, il mobilisait les forces vives de Saint-Bruno sur « Faites du cinéma », un festival de projection de films, de jeux d’ombre et de lumière sur les murs du quartier.

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Clichés grenoblois