Découvertes

Accueil >Découvertes>Le Magasin se réinvente

Art contemporain

Le Magasin se réinvente

Après une fermeture de plus de deux ans, le Magasin-Centre National d’Art Contemporain (CNAC) a rouvert ses portes le 18 novembre. Sous la houlette de sa nouvelle directrice Céline Kopp, la programmation, vivante et résolument pluridisciplinaire, est une invitation à l’expérience sensible, à la rencontre et au partage.

©Sylvain Frappat

Nommée à la tête du Magasin en janvier 2022, Céline Kopp confie s’être appliquée à «travailler avec beaucoup de pragmatisme ! On a fait revenir les artistes le plus vite possible pour réfléchir ensemble, reconnecter ce lieu à son environnement et ses publics et construire un projet qui n’est pas « hors sol ». Pour cela, on a mis en place des temps d’échanges et des ateliers avec les acteurs du quartier Chorier-Berriat, des workshops avec l’école d’architecture de Grenoble, des master classes pour les jeunes lors du festival Regards Croisés, des partenariats avec des collectifs d’artistes régionaux…»

Moteurs de l’imaginaire

L’accueil des publics a été réorganisé pour privilégier convivialité et confort. L’entrée se fait désormais par la librairie, une pièce chaleureuse agrémentée de banquettes gaies et colorées, tandis que deux espaces expérimentaux pensés comme des «lieux moteurs de l’imaginaire» sont créés : la salle Horizons, dédiée à la médiation (projections, rencontres…) et aux pratiques artistiques, et le Petit Bocal, «un espace ludique destiné aux enfants pour qu’ils vivent et partagent des expériences multiples».

La requalification des espaces intérieurs s’est faite avec le regard d’artistes, de designers et d’architectes engagés dans une démarche durable de valorisation et transformation de produits usagés : 80% des matériaux utilisés proviennent du site du Magasin, le reste étant issu du recyclage ou de circuits courts.

Régénérescence

Cette approche traduit la volonté de Céline Kopp de placer cette réouverture sous le signe de la régénérescence.

Ce terme résume notre ambition : mettre en avant la capacité de l’art à agir sur le monde en accompagnant des esthétiques diverses.

Les deux expositions à l’affiche et les résidences qui se mettent en place s’inscrivent dans cette perspective. Ainsi jusqu’en mars, le Magasin accueille Cindy Bannani, ancienne élève de l’Esad Grenoble. Cette jeune artiste d’origine franco-tunisienne, qui concentre son travail sur la question des minorités en lien avec le passé colonial, animera des ateliers pluridisciplinaires en direction du grand public.

informationRenseignements divers
Le Magasin-Centre National d’Art Contemporain - 8, esplanade Andry-Farcy. Ouvert du mercredi au dimanche de 11h à 19h. Tarif : 5 € (Gratuit pour les moins de 26 ans, étudiants et demandeurs d’emploi et pour tous le premier dimanche du mois). Infos :
téléphone 04 76 21 95 84
courrielhttp://www.magasin-cnac.org

Tresses et traces

Paysages est une exposition personnelle signée Binta Diaw, diplômée de l’Esad Grenoble en 2019.

S’inspirant de la pratique du tressage par les femmes africaines dans les plantations, ses œuvres constituent une réflexion originale, immersive et sensible autour du corps féminin, de la liberté et de l’émancipation décoloniale à travers l’image de la mangrove que Binta Diaw réinvente comme symbole de refuge et de résistance.

Au Magasin jusqu’au 12 mars.

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Croqueur d’animaux

Cocktail explosif

Une fable écologique