Tribunes politiques

Accueil >Actualités >Tribunes politiques>Une majorité municipale qui se coupe des Grenoblois

Novembre 2015/ Groupe Rassemblement de Gauche et de Progrès

Une majorité municipale qui se coupe des Grenoblois

Les messages d’alerte sont nombreux, fréquents et identiques. Les Grenoblois exigent d’être respectés et écoutés !

707185_Jerome Safar 1Unions de quartier, acteurs culturels, associations sportives et socioculturelles, commerçants, acteurs économiques, simples habitants… Cette demande de respect et d’écoute traverse toutes les couches de la population grenobloise.

Depuis des mois, le malaise est grandissant et se traduit ainsi : la majorité municipale, « championne auto-proclamée de la démocratie participative et de la co-construction » ne cesse de consulter sans écouter, de décider sans débattre, d’agir en catimini sans assumer des décisions qui ne consistent qu’à supprimer et réduire (esplanade, passerelle du pôle gare, projets immobiliers, affichage, temps festifs…).

Pourtant, le respect de la parole et des engagements pris était clairement affiché comme étant constitutif de l’ADN de cette équipe.

Mais bien-sûr, il ne suffit pas pour cela de déclamer « co-construction » sur tous les tons, de cumuler les usines à gaz qui n’ont pour finalité que l’affichage et pour conséquence l’éloignement des citoyens déboussolés.

Après 20 mois de mandat, comment est-il encore possible que le chapitre 11 du règlement intérieur du Conseil municipal « De la Démocratie et de la participation » reste encore à rédiger ? Il serait temps que la majorité mette en place le droit de vote d’initiative citoyenne et la saisine du conseil municipal.

L’absence d’écoute et de respect de cette équipe est identique vis à vis des oppositions municipales qui n’ont communication (sans débat) des dossiers qui engagent l’avenir de Grenoble que lors des commissions précédant le Conseil Municipal (plan école, plan accessibilité, …) ou dans les médias (Zone 30, Autoroutes à vélo,…).

Le respect de la démocratie voudrait pourtant que cette équipe prenne le temps de débattre avec les représentants des 60% d’électeurs qui n’ont pas voté pour elle. Ce même respect voudrait qu’elle conduise la Ville pour tous les Grenoblois et pas seulement pour quelques-uns.

Eric Piolle déclarait : « La richesse du dialogue devra compenser la faiblesse des moyens »

Alors que les moyens sont toujours là, les Grenoblois ne supportent plus l’absence de dialogue et de méthode.

Groupe « Rassemblement de Gauche et de Progrès » – Jérôme Safar Président du groupe
Contact : ps-apparentes@ville-grenoble.fr
Tél. 04 76 76 36 52 – www.grenoble-ensemble.fr

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.


Les commentaires ne sont plus ouverts pour ce contenu.