Tribunes politiques

Accueil >Actualités >Tribunes politiques>Une majorité qui manipule les chiffres

Janvier 2016/ Groupe Rassemblement de Gauche et de Progrès

Une majorité qui manipule les chiffres

Jusqu’en 2014, la Ville de Grenoble maîtrisait son endettement, maintenait un investissement fort, et contribuait à l’activité économique locale, à l’attractivité du territoire, à la solidarité, à un service public de qualité pour tous les Grenoblois et tous les quartiers de Grenoble.

707185_Jerome Safar 1Depuis deux ans, les Grenoblois voient les projets de développement s’arrêter, le service public se réduire et la situation financière de la Ville se détériorer : la dette explose (+ 19 Millions d’€), l’investissement s’effondre – 20 millions d’€ (40 M€ en 2016 contre 60 M€ en 2013) et l’autofinancement de la ville est désormais négatif (-12 M€ en 2016  contre + 4M€ en 2013).

Incapable de rétablir cette situation financière catastrophique qu’il a créée depuis qu’il a été élu, Eric Piolle l’utilise pour jouer sur l’angoisse en amplifiant ses supposées conséquences (cessation de paiement, mise sous tutelle) et en rendant responsable la baisse des dotations de l’Etat.

Si la baisse des dotations versées aux collectivités locales crée effectivement une situation difficile, il faut réagir de façon responsable en trouvant des solutions : choix cohérents et réfléchis, recherche systématique de financements et de recettes, effort de gestion interne. La municipalité Piolle ne le fait pas.

Rien ne permet à quiconque d’affirmer que la baisse de dotations sera 20M€ sur 4 ans. Si ce montant se confirme, la baisse ne sera donc que de 1,8% du budget total de la ville qui se montera sur la même période à 1 200 millions d’€. Il est donc irresponsable de clamer que Grenoble est devant un grave péril.

Il est aussi irresponsable de tenir ce discours aux associations et aux partenaires et dans le même temps de leur sabrer subventions et budgets.

Et tout cela rend encore plus inacceptable le gaspillage massif d’argent public à l’occasion de la « journée sans service public municipal » du 25 novembre 2015, véritable prise en otage des Grenoblois et des agents de la Ville et du CCAS à des fins strictement politiques.

Voilà deux ans que nous demandons à cette équipe de se mettre au travail. Il y a urgence à le faire pour Grenoble et les Grenoblois !

Notre Groupe vous souhaite une excellente année 2016 pour vous et vos proches.

Groupe « Rassemblement de Gauche et de Progrès » – Jérôme Safar Président du groupe
Contact : ps-apparentes@ville-grenoble.fr
Tél. 04 76 76 36 52 – www.grenoble-ensemble.fr

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.


Les commentaires ne sont plus ouverts pour ce contenu.

Gre-mag vous propose aussi

Face à la crise énergétique, accélérons la transition

Non à la privatisation de Grenoble Habitat !

Que va devenir le musée de Grenoble ?