Sports

Accueil >Découvertes >Sports>Un évènement en roue libre

Monocycle

Un évènement en roue libre

Du 26 juillet au 6 août, Grenoble accueille les championnats du monde de monocycle. Cet évènement international est souvent qualifié de «Jeux Olympiques du monocycle» de par la diversité des pratiques proposées : pas moins de 35 disciplines individuelles et collectives, toutes spectaculaires ! Il regroupera près de 1500 participant-es venu-es du monde entier avec leur seule et unique roue pour sillonner les rues de la ville et les alentours. Parmi eux, des Grenoblois-es, qui vont tout faire pour que cette première en France en vingt éditions soit une vraie réussite et qui défendront les couleurs de la France lors de la compétition.

Sylvain Gobron

Champion du monde de l’organisation

Depuis sa découverte de la discipline grâce à la section «cirque» de son collège, Sylvain Gobron en a parcouru du chemin sur sa roue… Littéralement.

©Alain Fischer

Le Grenoblois est en effet un spécialiste de la longue distance. Il a d’ailleurs remporté le titre sur 100 km et terminé quatrième du marathon lors des derniers championnats du monde organisés en Corée du Sud.

C’est pourtant dans un autre costume qu’on devrait (aussi) le retrouver cet été à Grenoble, comme il nous l’a expliqué.

Peut-être que je m’alignerai au départ du marathon. Cela dépendra de mes possibilités de préparation et de mon état de forme pendant l’évènement. Mais cette année je vais surtout beaucoup m’axer sur l’organisation. J’avais envie de m’impliquer «chez moi», à Grenoble, et je le fais de plus en plus comme j’y ai pris goût. Seul problème : ça prend du temps…

Impressionnant

Sylvain est bénévole sur cet UNICON et a plus spécifiquement en charge la partie compétition et logistique de l’évènement. Sa connaissance du terrain en fait d’ailleurs un bel atout pour dessiner les parcours des épreuves en compagnie d’autres monocyclistes.

Grenoble est un très beau terrain de jeu ! Sur route, les monocyclistes aiment bien le plat vu qu’on n’a pas de vitesses pour pouvoir débrayer. Le 10 km et le marathon seront ainsi organisés sur le bord de l’Isère. Et l’environnement va nous permettre de faire une montée de col, comme on peut en voir sur le Tour de France. Cela reste de la route, mais avec des profils de coureurs différents qui peuvent l’emporter.

Une diversité qui fait la force du monocycle pour le champion, qui veut convaincre le public grenoblois de venir participer nombreux à la fête. «C’est une discipline qui brasse large, il y a des sports collectifs, de l’athlétisme, des disciplines urbaines… C’est vraiment impressionnant à regarder, d’autant que l’ambiance est bonne et que le public peut être très proche des compétiteurs.»

informationRenseignements divers
courrielhttp://www.https://www.unicon20.fr/

Local de l'étape

Coup de projo’ sur MonO’gre

Avec des championnats du monde à domicile, MonO’gre, le club de monocycle grenoblois, aura bien évidemment sa place au cœur de l’évènement.

©Sylvain Frappat

Créée en 2012 par une bande de potes qui s’offraient une petite descente de la Bastille en monocycle, l’association regroupe désormais soixante-cinq adhérents qui se réunissent chaque semaine pour s’entraîner dans diverses disciplines.

«Nous avons une équipe de mono hockey et deux équipes de mono basket. Nous proposons des sorties en montagne et sur route. Nous avons des entraînements le lundi soir pour les basketteurs, le mercredi soir pour les trialistes, et le samedi matin, pour les initiations et le perfectionnement», développe Nicolas Gagnaire, son président.

Et vous pouvez vous y rendre comme vous êtes, selon la formule consacrée. MonO’gre propose en effet des initiations pour ses différentes activités (à partir de 8 ans) et met même des monocycles à disposition afin de pratiquer en dehors des sessions hebdomadaires.

Formidable

Ces championnats du monde, dont le club grenoblois est co-organisateur, vont constituer une formidable vitrine.

Nous serons présents pour proposer des solutions en tant que «locaux». Nous serons également là pendant et après l’évènement pour prêter main-forte à l’organisation. Il est certain que de voir vadrouiller 1 500 monocyclistes dans une ville durant quinze jours va déclencher des envies ! Avec notre approche sportive et proche de la nature, Grenoble était déjà l’endroit à faire naître des vocations.

informationRenseignements divers
courrielhttp://www.asso-monogre.blogspot.com

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi