Sports

Accueil >Découvertes >Sports>Grenoble, capitale mondiale du monocycle

événement

Grenoble, capitale mondiale du monocycle

Du 26 juillet au 6 août, Grenoble accueille les Championnats du monde de monocycle, qui regrouperont près de 1 500 participant-es. Une première en France.

©Xavier Lequesne

«Grenoble est idéale pour la pratique du monocycle. C’est une ville plate, donc on peut faire les épreuves longue distance, et il y a les montagnes pour les disciplines comme la descente, le cross ou le cyclo-cross. Et plus Grenoble a accueilli les Jeux Olympiques. Au-delà de l’image, il y a beaucoup d’infrastructures. La Ville nous met également à disposition pas mal de gymnases.»

Nathanaëlle Doreau, en charge de la gestion du projet de l’organisation des championnats du monde de Monocycle égrène les arguments en faveur de la candidature, victorieuse, de la capitale du Dauphiné.

En roue libre

Près de 1 500 participant-es de 35 pays vont en découdre autour de plusieurs disciplines : collectives (hockey et basket), urbaines (street, flat, trial), outdoor (cross-country, cyclocross et descente), athlétiques sur stade (100m, 4x100m…) et d’endurance (10 km, marathon, course de côte) et enfin artistiques (freestyle en groupe, duo ou individuel). Une organisation sportive lourde, dans un cadre écoresponsable.

Si l’aspect sportif est logiquement bien mis en avant, l’événement veut aller au-delà de la compétition. Un Village sera mis en place à l’Anneau de vitesse pour les participant-es et un accès gratuit pour le public. Nathanaëlle Doreau rappelle :

On veut en faire un lieu de partage et de découverte, avec des initiations au monocycle, des conférences sport santé… L’aspect écologique fait partie de nos valeurs. Les participants, usagers de mobilité douce, y sont déjà sensibles. Et puis on est labellisés Grenoble Capitale Verte Européenne 2022. Pas de «goodies», beaucoup de matériel loué et une priorité absolue au local et au circuit court. Les transports en commun seront également gratuits pour les participants-e.

Après le deux-roues, le «une-roue» sera le transport à la mode cet été à Grenoble !

informationRenseignements divers
courrielhttp://www.unicon20.fr

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

À l’étage supérieur

L’ASPTT séduit les plus jeunes

Le Samouraï, armé pour l’avenir