Tous nos dossiers

Accueil >Dossiers >Tous nos dossiers>Et si on passait au fait-maison?

D.I.Y.

Et si on passait au fait-maison?

Apprendre à fabriquer soi-même nos objets et nos produits du quotidien : à l’heure d’une prise de conscience sur les conséquences de nos modes de consommation sur notre santé et l’environnement, le Do It Yourself (D.I.Y.), ou «faire soi-même», apporte une réponse pertinente et créative. Entre atelier bois, fabrication de cosmétiques et couture, Gre.mag est allé à la rencontre de Grenoblois-es impliqué-es dans cette démarche, prêt-es à transmettre leur savoir-faire et leurs astuces.

Thé à coudre

À vos patrons !

Depuis bientôt deux ans, le Thé à coudre allie salon de thé, petite restauration et couture en libre-service.

©Auriane Poillet

Six machines à coudre, deux surjeteuses, une brodeuse, une table de découpe et des petits outils sont mis à la disposition des couturiers et couturières en herbe. Audrey, cofondatrice du lieu, explique :

 Pour créer ce lieu, nous sommes parties du constat d’avoir la possibilité de faire soi-même sans avoir à acheter les outils car de plus en plus de personnes souhaitent se réapproprier les savoir-faire. Les gens viennent ici pour des raisons économiques, de convivialité ou pour être en accord avec un mode de vie alternatif. Je trouve que mutualiser les objets en les rendant accessibles à tous et à toutes est une manière de consommer plus intelligente.

En plus du libre-service, les visiteurs peuvent participer à des initiations à la machine à coudre ou à des ateliers (un jeudi sur deux et parfois le samedi matin). On y crée des accessoires, des vêtements pour adultes et pour bébés.

« Le contexte est hyper favorable à la création et à l’entraide, ajoute-t-elle. C’est un rendez-vous avec soi-même et ça fait du bien au moral. »

informationRenseignements divers
téléphone Le thé à coudre : 6, rue Servan.
téléphone 04 76 44 02 78
courrielhttp://www.letheacoudre-grenoble.fr

Anaturea

La nature comme seconde peau

Fabriquer ses cosmétiques naturels et partager ses connaissances, c’est la philosophie d’Audrey Atzeni, à travers son atelier Anaturea.

©Alain Fischer

Au quotidien, ses fidèles alliés sont les beurres de karité, coco, cacao, et les huiles végétales, dont elle active les bienfaits en fonction de chaque peau. Formée en aromathérapie, en cosmétique, et même en oléothérapie, elle expérimente les recettes, s’inspire, crée, teste, réajuste…

Cosmétique minimaliste

Son credo ? La cosmétique minimaliste (le moins de produits possible), avec des routines simples et un bon « sourcing » (connaître la provenance des produits). La conseillère en beauté bio précise :

Je propose des ateliers pour apprendre à faire ses produits cosmétiques, et sensibiliser les personnes à leur utilisation et à leur composition. Je ne propose pas de recettes toutes faites ! Mes client-es viennent pour comprendre comment modifier leur base en fonction de leur besoin. C’est important de connaître sa peau et de revenir à l’essentiel : la nature a des bienfaits dont je m’étonne chaque jour.

Ses créations naturelles phares, personnalisables, sont essentiellement les shampoings solides, baumes à lèvres, déodorants, crèmes pour le visage et le corps… Et plus si affinités !

informationRenseignements divers
téléphone Où trouver les ingrédients ? Suivez le guide sur :
courrielhttp://www.anaturea.com/blog-anaturea/

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Alimentation : commandes et livraisons se (ré)organisent