Actus de la ville

Accueil >Actualités >Actus de la ville>L’accueil des réfugié-es ukrainien-nes s’organise

SOLIDARITÉS

L’accueil des réfugié-es ukrainien-nes s’organise

Située rue Abbé Grégoire, La Petite Pause ouvre habituellement ses portes aux personnes en situation de grande précarité. Elle s’est temporairement transformée en lieu d’accueil pour les réfugié-es ukrainien-nes.

©Auriane Poillet

Cette solution intermédiaire permet à ces personnes qui arrivent d’Ukraine d’être accueillies dans un lieu convivial en attendant une réorientation vers un logement par les services de l’État.

La Petite pause, qui peut loger jusqu’à 35 personnes, dispose de cinq chambres familiales, d’une douche, d’une cuisine, d’espaces de vie communs et d’un coin confidentiel pour réaliser les diagnostics sociaux. Julie et Eliott, les deux référent-es sont aussi présent-es tout au long de la journée pour veiller à la qualité de l’accueil et répondre aux besoins.

«Il s’agit essentiellement de femmes, d’enfants, de personnes âgées ou en situation de handicap qui restent à la Petite pause quatre jours en moyenne», explique Emmanuel Carroz, adjoint aux migrations. Adjointe à la Grande précarité, Céline Deslattes ajoute :

Une grande solidarité s’est mise en place avec le voisinage, les associations, la crèche ou encore l’école. Ces personnes ont vécu des choses difficiles, parfois horribles, sont venues par leurs propres moyens et sont très fatiguées. L’idée est de leur permettre de se reposer pendant quelques jours, d’imaginer la question de la scolarisation, d’accéder à du travail… leur permettre d’avoir des droits.

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

1, 2, 3, rentrez !

Au nom des femmes

Grenoble, capitale mondiale du monocycle