Portraits

Accueil >Découvertes >Portraits>Soutien en chaîne

Eliott Jacquemmoz

Soutien en chaîne

À 25 ans, Eliott Jacquemmoz, qui entend par ailleurs devenir professeur de chimie, accueille les réfugié-es ukrainien-nes tout juste arrivé-es à Grenoble à La Petite Pause, située rue Abbé-Grégoire.

©Auriane Poillet

«Ce travail est hyper gratifiant mais, en vérité, cela fait surtout peur de voir arriver ces personnes qui ont subi des traumatismes que l’on n’imagine pas», raconte celui qui a aussi participé à des distributions alimentaires pendant la crise sanitaire.

Ici, on accueille des réfugié-es de guerre. Je suis dans ma routine et en même temps je dois essayer d’aider ces gens au mieux au quotidien, de leur prêter une oreille attentive sans tomber dans la curiosité malsaine.

Sa mission est surtout de se rendre utile auprès de cette trentaine de personnes accueillies qui attendent une solution de logement. «J’essaie de faire en sorte qu’elles aient une vie décente car ici, c’est un vrai lieu de vie avec de l’intimité. Et elles ne sont pas livrées à elles-mêmes», explique-t-il en laissant transparaître son affection pour le contact humain et son envie d’apporter son aide à toute personne en difficulté, d’ici et d’ailleurs.

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

L’été américain de Pauline Berté

365 jours en images

Mutineries chorégraphiques