Actus des quartiers

Accueil >Actualités >Actus des quartiers>Un demi-siècle pour La Baja

Jouhaux-Bajatière

Un demi-siècle pour La Baja

L’association, qui comprend un espace socioculturel, un espace jeunes, une maison de l’enfance et une crèche multi-accueil, fête ses 50 ans d’histoires – ou plutôt ses 51 ans puisque l’anniversaire a été reporté à cause de la crise sanitaire.

©Nelly Belmonte

Ce centre social est né en 1971 à l’initiative de l’Union de quartier Exposition-Bajatière. L’association a évolué au fil des années avec la création des espaces qui la composent aujourd’hui.

Longtemps hébergée dans les murs d’une Maison des Habitant-es (MdH), sa dernière grande transformation date de 2019, lorsque celle-ci a dû fermer ses portes et que l’association des usager-es du centre social Bajatière est devenue La Baja.

«Notre ambition est de lui donner une couleur associative spéciale, une identité qui lui permette de se différencier des MdH voisines», explique Alexia Behar, directrice de l’association. La Baja compte une vingtaine de professionnel-les, environ 25 bénévoles membres du Conseil d’administration et beaucoup de parents qui donnent des coups de main occasionnels.

On n’a pas encore complètement rempli cet objectif à cause du Covid mais on a quand même pu développer des choses, comme les mercredis du numérique. Notre accueil est aussi très familial car on est une petite structure.

Cette ambiance conviviale sera à retrouver le 11 juin autour d’un temps festif durant lequel seront organisés une kermesse, des animations, des ateliers, un concert ou encore un repas partagé (sur inscription) !

informationRenseignements divers
50 ans de l’association La Baja - samedi 11 juin de 14h à 21h - 64, avenue Jean Perrot
téléphone 04 76 54 41 80

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

GrandAlpe sur un îlot de fraîcheur

Mon quartier à l’heure brésilienne

Immersion dans la grande bleue