Portraits

Accueil >Découvertes >Portraits>Si l’Afrique m’était contée…

Bernadette Badjo

Si l’Afrique m’était contée…

Enfant, Bernadette Badjo a été bercée par les histoires racontées par sa famille dans une ambiance qui l’a marquée : celle d’une forêt en Côte d’Ivoire où son père tenait une plantation de cacao. Elle a fait de cette culture orale la recherche de toute une vie.

©Auriane Poillet

Après des études et des formations dans la région grenobloise, elle n’a cessé de faire des allers-retours entre la France et Abidjan où elle travaillait en tant que bibliothécaire universitaire à la Faculté de médecine.

Aujourd’hui retraitée, cette femme de 70 ans collectionne des contes de son ethnie, les Gwa, et d’autres cultures ivoiriennes, telles que les Gourou ou les Adtie. Celle qui a déjà publié cinq recueils explique :

On voit les différentes conceptions de la vie au niveau de la Côte d’Ivoire mais aussi entre Occidentaux et Africains . J’aimerais que les enfants africains connaissent ce qui vient de chez eux et que les enfants occidentaux se rendent compte qu’ailleurs il y a cette culture.

Récemment, Bernadette a fait appel au Fonds de Participation des Habitant-es (FPH) pour organiser l’exposition d’un conte illustré par l’artiste Delphino et une soirée contes à la Maison des Habitant-es Chorier-Berriat en ce début d’année.

informationRenseignements divers
MdH Chorier-Berriat -04 76 21 29 09

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Clichés grenoblois