Actus de la ville

Accueil >Actualités >Actus de la ville>Les bruits de la ville en questions

Vie citadine

Les bruits de la ville en questions

Une table ronde autour de l’environnement sonore urbain se tenait le 6 avril à l’Hôtel de Ville. Gre.mag s’est intéressé à la réflexion menée par la Ville pour améliorer la qualité sonore, deuxième déterminant environnemental de santé après la pollution de l’air.

©Sylvain Frappat

Dans le cadre d’un projet Capitale verte mené avec l’ARS (Agence Régionale de Santé), des habitant-es ont pu participer à une balade sonore au centre-ville afin de prendre conscience des bruits qui les entourent. Bernard Carriou, l’un des participants, explique :

Au-delà des bruits évidents, on peut entendre les oiseaux, le vent, les exclamations dans le lointain. C’est intéressant parce que suivant les moments, le sens du vent ou la météo, ça peut être complètement différent.

Concevoir la ville

La façon de concevoir une ville va aussi avoir un impact sur l’environnement sonore urbain, sur notre santé et notre bien-être.

«Les espaces publics et tout ce qui est fait autour des Places aux enfants viennent travailler en ce sens, explique Pierre-André Juven, adjoint à la Santé et à l’Urbanisme. On peut parler des espaces publics autant que l’on peut parler du bâti, des types de construction et des matériaux que nous privilégions, comme c’est le cas à Flaubert.»

Penser la vie nocturne

Si le jour, les activités sont plus nombreuses, la nuit peut exacerber la perception que l’on a du bruit. Un diagnostic a été réalisé dans le cadre de la mobilisation «Grenoble la nuit» et révèle trois pistes d’action : mieux prendre en compte les plaintes, lancer des médiations entre les établissements festifs et les riverain-es ou encore mettre en place une médiation atypique dans les rues les plus animées.

Maud Tavel, adjointe à la Tranquillité publique et aux Temps de la ville, poursuit :

Les nuisances sonores existent la nuit comme le jour. « Je crois que, même en étant en ville, on a envie de respecter notre environnement quel qu’il soit.

informationRenseignements divers
La table ronde «Ville et Santé : les défis de l’environnement sonore urbain» sera à retrouver prochainement sur grenoble.fr

Vos commentaires

Commentaire de Thionet le 18 mai 2022 à 17 h 14 min

La ville pourrait déjà donner l’exemple en supprimant les nettoyeuses a 85/90 db , mesurés place aux herbes en terrasse et place Victor hugo a ….6:30!
Passer a l’electrique , vous d’abord.
Merci

Lire la suite >

Commentaire de Thionet le 18 mai 2022 à 17 h 18 min

Si j’osais , j’ajouterais les motos et autos gonflées qu’aucune police municipale sanctionne, plein centre …..
Assez incroyable.
Merci de vos actions

Lire la suite >

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Le grand rendez-vous pour faire ensemble

Faites vos jeux !

Une ville à hauteur d’enfant