Tribunes politiques

Accueil >Actualités >Tribunes politiques>Esplanade : On aurait pu en faire un quartier agréable à vivre à Grenoble !

janvier 2018 / Groupe Réussir Grenoble

Esplanade : On aurait pu en faire un quartier agréable à vivre à Grenoble !

En partant d’une page blanche, nous aurions pu repenser l’Esplanade et imaginer un quartier agréable, un habitat raisonnable autour de lieux de rencontres, de commerces, d’équipements publics, d’un grand parc, et avoir une entrée de ville améliorée et valorisante…

Le projet d’Eric Piolle prévoit au contraire une concentration urbaine de 850 logements sur un espace constructible bien inférieur à celui qui était envisagé précédemment. Ainsi, la densité verticale complétera la compacité horizontale. Les espaces de respiration entre les bâtiments n’offriront pas aux nouveaux habitants une bonne qualité de vie.
Eric Piolle trahit ce faisant l’engagement n°80 pris lors de la campagne municipale, qui prévoyait pour les grands projets urbains, et en particulier pour l’Esplanade, « une densité acceptable ».

Le stationnement est l’autre point noir de ce projet. Aujourd’hui il existe 700 places de stationnement sur le quartier, dont 448 situées sur la grande Esplanade. Elles sont vouées à disparaitre puisque le projet de la municipalité est de ne pas maintenir le stationnement non lié à la vie du quartier. La Ville évalue le nombre de places utilisées par les riverains à 164. Elle envisage à terme au nord du quartier la construction d’un parking relais en silo de 130 places qui sera exclusivement réservé aux usagers de la chartreuse, 130 places publiques le long des voiries et un potentiel de 137 places de stationnement maximum en sous-sol dans les nouvelles opérations. Elle renonce en outre à offrir la possibilité d’un stationnement P+M(marche), alors même qu’elle prétend intégrer ce quartier à la ville.

Eric Piolle, en reniant ses promesses et par dogmatisme, gâche une belle opportunité.

Contact : opposition.municipale@grenoble.fr
Tél. 04 76 76 38 89

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Grenoble : une terre d’accueil

Quel avenir pour les piscines municipales à Grenoble ?

Démocratie locale : le hold-up d’Éric Piolle